background

Stage dans le tourisme rural au sein de Phima Voyages

Comme vous avez déjà pu lire dans différents articles, nous accompagnons nos partenaires locaux dans leur participation au développement touristique. Pour ce faire, nous avions embauché Léa pendant trois mois. Elle a fait un stage dans le tourisme responsable et rural au sein de deux communautés.

Léa a fait un travail considérable ! Elle s’est faite accepter et respecter par les communautés, s’est adaptée à un style de vie très différent du nôtre. Mais elle a surtout, surtout su motiver les entrepreneurs et les guider dans leur choix et développement.

Article de Léa Maspeyrat

Le 1er août 2018, je terminais mes missions au sein des communautés de Cuispes et Leymebamba dans le Nord du Pérou.

Avant mon départ de France, j’appréhendais beaucoup le fait de devoir donner des réunions (formations) à des personnes que je ne connaissais pas et surtout dans une langue étrangère. J’appréhendais également le fait de ne pas réussir à coordonner toutes les missions qui m’avaient été confiées par Phima Voyages. Au final, malgré certaines difficultés rencontrées j’ai pu surmonter ces appréhensions et pris plaisir à animer chacune de ces rencontres collectives et personnelles avec les habitants des communautés.

La mise en place d’un projet de tourisme rural communautaire est loin d’être évidente.

Tissage Leymebamba Réunion tourisme responsable

Il faut faire preuve de beaucoup de patience et de pédagogie. Autant que possible j’ai suivie les instructions de Martina et Philippe pour que le déroulement de ce projet se réalise de manière sérieuse et efficace pour les habitants ainsi que pour l’agence de voyage.

Mes ressentis et apprentissages

Dans ce genre d’aventure, il y a comme partout des moments difficiles.  Mais avec le temps ces moments nous font nous sentir chanceux d’être là, de vivre cela en ce moment même. Il est normal qu’au départ peu de personnes soient intéressées. Il suffit d’attendre qu’une personne ou deux s’engagent dans certaines démarches et il commence enfin peu à peu. C’est un parfait exemple que de citer la communauté de Leymebamba, dont je suis très fière de son avancement si dévoué.

Comme j’ai pu le dire au cours de ces trois derniers mois, tout doit se faire « étape par étape ».

Musée de LeymebambaFromage tourisme solidaire

Ce fût une expérience éprouvante et surtout très enrichissante. Je me sens aujourd’hui plus confiante quant à mes futurs choix de métiers. J’ai beaucoup appris, j’ai beaucoup reçu de la part des habitants. La plus belle chose qu’ils aient tous pu me donner est certainement leur confiance. C’était si magique à ressentir, sentir que tu leur donnes un coup de main et qu’ils peuvent te faire confiance. J’ai aimé chaque fin de réunions. Je n’arrivais pas à dormir pendant un moment car je pensais bien trop à l’échange qui venait de se passer, aux émotions que je venais de ressentir, celle de transmettre, de montrer qu’on leur fait confiance et qu’ils peuvent nous faire confiance.

J’espère de tout mon cœur qu’ils auront appris certaines petites choses et que cela les motivera à continuer. J’ai terminé les dernières réunions dans les deux communautés en leur disant qu’il était très important qu’ils fassent quelconques activités touristiques avec envie et non par obligation. Ils peuvent s’améliorer mais doivent avant tout rester « eux » avec leurs idées et leurs envies.

Immersion totale

Cette immersion avec les populations locales a été assez forte, tant sur le point personnel que professionnel. Je me suis sentie en famille à Cuispes ce qui a rendu le départ assez difficile. J’ai pris conscience des conditions de vies dans lesquels certains vivent, ce fût un réel changement pour moi. Le premier voyage que je fais qui me dépayse autant. Je pense que cette immersion avec les populations locales a confirmé certaines valeurs et envies que j’avais déjà avant de venir. Autrement dit, je souhaite faire un métier qui a du sens, qui peut aider l’autre et lui être utile.

Aujourd’hui je me rends compte à quel point il est difficile de travailler au champ, de vivre à la campagne «péruvienne» lorsque l’on connaît notre mode de vie occidental. J’ai parfois mélangé le personnel du professionnel mais c’est ce qui se passe je pense, dans ce genre de projet qu’est le tourisme rural communautaire.

Il faut être près des gens, les écouter, essayer de les comprendre et travailler à leur rythme avec leurs envies et leurs idées. J’espère revenir un jour les voir et constater les progrès qu’ils auront faits.

Stage Tourisme responsable

Chaque jour a été une surprise, une découverte et un enrichissement. J’ai eu la chance de participer à la première rencontre des Amériques sur le Tourisme Rural Communautaire à Moyobamba en tant que représentante de PHIMA VOYAGES puis bien sûr de partager avec Martina cette expérience à Chiriaco avec les communautés Awajun.

Tourisme responsable Amazonie péruvienne

Phima Voyages

Concernant l’équipe de Phima Voyages, je suis très heureuse d’avoir fait leur connaissance à tous, que ce soit Jhon, Martina ou Philippe ainsi que toutes les personnes rencontrées durant ces trois mois.

Je me suis très attachée aux missions qui m’ont été confiées et aux personnes avec qui j’ai travaillé, c’est aussi pour cela que j’ai réalisé chacune d’entres elles avec passion et envie.

MERCI POUR TOUT PHIMA VOYAGES.

Léa Maspeyrat.

Vous souhaitez en savoir plus ?



background

Créez le voyage de vos rêves maintenant au Pérou

Donnez-nous vos envies de voyage en quelques clics
et nous nous occupons du reste !