Tourisme rural dans une ferme à cacao de Chazuta, Amazonie péruvienne

Une communauté bien organisée

Bienvenue à la communauté de Chazuta, en Amazonie Péruvienne

Je vous invite à découvrir une très belle région en séjournant dans une ferme à cacao de Chazuta. Chazuta se situe à 260 m d’altitude et compte environ 6 000 habitants. Elle est connue sous le nom de “la terre de l’amitié”, “tierra de la amistad”.

La section Blog de Phima Voyages est une mine d’informations sur les endroits à visiter au nord du Pérou. Pour ne pas manquer la parution de nos articles et pour avoir notre Guide Gratuit sur les 10 endroits à visiter au nord du Pérou, cliquez ici.

 

Le projet de la famille Chujandama Tapullima

Ce qui nous amène ici, c’est le cacao et un projet de tourisme rural, connu sous le nom de Rio Bosque Magico. En effet, cette région est extrêmement réputée pour la qualité de son cacao, parmi les meilleurs du monde !

Nous avons rendez-vous avec la famille Chujandama Tapullima et tout d’abord avec le papa Heriberto. Avec son épouse ils travaillent depuis 15 ans sur le thème de l’agriculture biologique autour du cacao. A leur commencement, cette idée n’était pas courante. En fait, beaucoup dans la région devaient les prendre pour des fous. Au fil des ans, les choses ont certes évolué mais en douceur. Il a fallu de nombreuses explications, réunions et présentations. Les autres agriculteurs ont commencé à voir un intérêt certain dans ce mode de culture.

Un argument qui marche est bien entendu le point de vue économique. Notre hôte nous explique en effet que chaque année des milliers de nuevos soles sont dépensés en engrais, traitements chimiques par de nombreux paysans péruviens. Apparemment cela se chiffre à quelques 5 000 soles à l’hectare. On nourrit l’industrie agroalimentaire, mais cela retire tout le bénéfice des agriculteurs. Dans ce cas, faire son propre composte, ses propres plants coûte surtout en temps mais au Pérou le temps n’a pas la même valeur que chez nous. L’économie en argent est énorme.

Il s’agit réellement d’un projet familial. Les enfants soutiennent et participent activement au projet.

fermentation du cacao, Chazuta, Amazonie

Visite guidée

La famille dispose de 3 hectares de cacao de plusieurs variétés. On y récolte apparemment 1 tonne de cacao par hectare par an.

En dehors du cacao, on y trouve également des plantes médicinales.

Un objectif du projet familial est de promouvoir la nourriture naturelle, de revenir aux pratiques saines des ancêtres, à des choses simples. Dans un souci éducatif, on reçoit des écoles, des enfants. De petits affichages ont été réalisés avec les noms des plantes.

Plus haut se trouve une très jolie cascade. On peut également se rendre au bord de la rivière Huallaga. J’ai eu l’impression de repartir au nord de la Thaïlande, quelques années en arrière.

Tout y est ! La végétation tropicale, l’eau, la chaleur, les enfants jouant sur la berge et les bruits, notamment ceux des bateaux qui ramènent les gens de leur “chacra” ou ferme, où ils ont travaillé plus bas sur la rivière. Simple et superbe.

bord de rivière Chazuta

Tout autour du cacao et de la cuisine !

Nous avons droit à une dégustation de produits que les Chujudama Tapullima réalisent eux-mêmes : barres de chocolat, miel de cacao et un peu d’un alcool maison. On nous fait également goûter une autre recette de cacao à boire. Sans lait, c’est réellement très digeste et excellent.

Nous avons pris pension chez la famille Chujandama Tapullima. La maman aidée d’un fils et de l’épouse de ce dernier va nous préparer le dîner. Confirmation nous est faite que la base de la nourriture en Amazonie est la banane plantain.

Chazuta, Amazonie péruvienne

Une nuit chez les Chujandama Tapullima à Chazuta

Le logement est ici rustique. La douche est commune à la famille et ses hôtes, on se lave à l’eau froide, ce qui en Amazonie n’est pas forcément un obstacle insurmontable, en début de soirée quand la chaleur n’est plus aussi forte.

Le logement proposé est aussi très simple mais chaleureux. D’un simple escalier en bois, on monte à la cabane où on nous a installé des matelas et des moustiquaires. La cabane est en bois surmontée d’un toit de feuilles de palmier tressées ensemble. Un travail minutieux, précis. En revanche, il ne faut pas être claustrophobe : la cabane est petite, et l’espace est encore plus réduit par les moustiquaires.

Ils ont pour projet de construire d’autres cabanes, certainement un peu plus grandes et même de recevoir les gens directement dans des cabanes construites dans la “chacra”, au milieu des champs de cacao.

Au menu du petit-déjeuner, plats typiques d’Amazonie : “Cutacho” et “Tacu tacu”. Sans oublier un bon cacao à boire.

 Le Cutacho est composé de banane plantain verte bouillie, écrasée à laquelle on ajoute de la cacahuète grillée, de la coriandre, de l’ail, du sel, mélange dont on fait des boules.

Quant au Tacu tacu, il est réalisé à la poêle et est composé d’oignon, de riz et de haricots rouges. On le déguste avec un œuf dur.

logement chez l'habitant, Chazuta

Chazuta, une communauté active

Fabriquer du papier

Il y a une fabrique de papier du village. Il s’agit d’une association de femmes du village qui existe depuis 15 ans. Elles expliquent là le processus de fabrication. Ici, on fabrique le papier de façon traditionnelle avec de l’écorce de bananier. Le résultat est très intéressant. La texture fait bien entendu penser à des papiers précieux, que l’on n’utilise que pour des choses spéciales.

fabrique de papier, Chazuta

Apprendre la poterie

Au musée du village, vous pouvez rencontrer des dames potières qui sont en train de travailler leur art. Un travail réellement fin et réalisé avec dextérité.

Ce n’est pas que de la poterie utile, comme le font les dames à Huancas, proche de Chachapoyas. Les céramiques de Chazuta sont de très jolies réalisations. En outre, la relève y semble assurée : des jeunes filles sont déjà très impliquées et concentrées sur leur réalisation.

Au musée de Chazuta, vous pouvez également découvrir des restes archéologiques de la région ainsi que des céramiques anciennes.

céramiste, Chazuta, Nord Pérou

Mais aussi profiter de la nature

A quelques heures de Chazuta (tout dépend de votre forme physique), se trouve les bains thermaux de Chazutayacu. Au milieu de la forêt, une chute d’eau sort de la roche, il s’y trouve des piscines souffrées qui nettoient et purifient la peau. Vous pourrez également y voir la grotte des chauves-souris.

 

A environ 2 h de Chazuta, vous pouvez admirer les chutes de Tununtunumba et leurs 40 m. Si vous souhaitez vous y rendre, prenez avec vous des fruits frais et de l’eau pour reprendre des forces au pied de la chute, qui formera peut-être pour vous un arc-en-ciel. Le chemin peut être dangereux pour les gens qui ont peu d’expériences sur de tels sentiers rocheux. Il est recommandé de prendre un guide touristique.

matin, Chazuta, Amazonie

Comment y aller ?

Chazuta se situe à 1 h de route de Tarapoto, dans la région San Martin (40 km).

En partant de Tarapoto, il faut prendre la direction de Juanjui, très connu pour son excellent cacao. Puis arrivé au niveau du pont Colombia, au rond-point, il faut alors prendre la direction Chazuta.

On suit alors la vallée et le cours de la rivière Huallaga. Ce panorama de végétation luxuriante est extraordinaire ! On est déjà en pleine forêt amazonienne. C’est encore plus bas que Tarapoto et il y fait encore plus chaud. Mais que c’est beau par ici !

rio Huallaga, chazuta, nord du Pérou

A lire également

 


«

Comments

  1. Katia ROSAN
    août 16th

    Bonjour,
    Merci pour toutes les informations révélées sur votre blog, qui donnent réellement envie de visiter le nord du Pérou!
    Je suis française, mariée à un péruvien de Lima et nous connaissons bien Cusco et ses environs… mais pas le nord du Pérou!
    Je suis actuellement à Lima et je désire aller à Tarapoto la semaine prochaine pour y découvrir, avec mon fils, la culture du cacao de la “chacra” à la “barra de “chocolate”
    Pourriez-vous m’indiquer comment me rendre chez les Chujandama Tapullima à Chazuta pour y passer une ou deux nuits et connaître leur culture de cacao et leurs cultures (céramique, papier, gastronomie… et vie dans la selva)? Comment être hébergés dans la communauté et comment visiter avec eux les chacras de cacao?
    Merci
    Katia

  2. Martina
    août 17th

    Bonjour Katia,

    Je vous envoie un message par message privé.

    Cordialement,
    Martina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyrighted Image