background

Les sites incontournables à voir en Équateur

L’Équateur est une destination à ne pas manquer en Amérique Latine. Aussi riche sur le plan de l’histoire et de la culture que sur le plan de la biodiversité, ce pays est une destination de rêve qui ne cessera de vous étonner. Voyez notre liste (non exhaustive) des incontournables sites à voir en Equateur !

L’Équateur se trouve au nord du Pérou et au sud de la Colombie, entre la Cordillère des Andes et la forêt amazonienne. Il offre une multitude infinie de possibilités d’activités et de lieux à découvrir. Vous avez le choix entre

  • ses nombreux volcans, réserves naturelles et forêts,
  • des villages indiens authentiques,
  • ses ruines témoignant de la grandeur des civilisations passées et
  • sa gastronomie unique.

C’est aussi une destination très prisée des sportifs, qui offre un large choix d’activités sportives, entre les treks, sports nautiques et sports extrêmes. Des villes coloniales sublimes aux célèbres îles paradisiaques de l’archipel des Galapagos, l’Équateur est un pays qui ne manque pas de surprendre et de faire rêver. Vous avez prévu un séjour en Équateur dans les prochains mois ? Voici une liste des incontournables à voir en Equateur et à ne pas manquer pour un séjour 100% réussi.

Quito – evidemment à voir en Equateur

Quito est la capitale de l’Équateur mais aussi la plus grande ville du pays. Elle est extrêmement riche sur les plans historique et culturel et son centre historique est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1978. Une récompense bien méritée : entre son architecture coloniale et ses magnifiques édifices religieux, Quito est une ville de charme qui vous émerveillera sans aucun doute.

L’Église baroque de la Compañía de Jesús est à voir absolument. Surnommée la « Chapelle Sixtine de Quito », elle est l’une des plus belles églises du pays. Quant à l’Église San Francisco, c’est l’une des plus anciennes d’Équateur puisqu’elle date de la fin du XVIIè siècle. Richement décorée à l’intérieur, elle étonne aussi par sa façade extérieure, un mélange de différents styles architecturaux.

Si vous êtes amateur de panoramas, montez au sommet d’une des tours de la Basilique du Vœu national. Il s’élève à 117 mètres de haut. Autre alternative : grimpez tout en haut de la colline du Panecillo située au cœur de la ville.

Pour goûter à la gastronomie équatorienne, rendez-vous au marché de San Francisco. Vous y trouverez de nombreux fruits et légumes locaux et endémiques, ainsi que des spécialités culinaires équatoriennes.

Enfin, pour profiter du soleil, rendez-vous au Parc La Carolina, célèbre pour son immense jardin botanique. Il abrite plus de 2000 espèces d’orchidées et de nombreuses espèces animales et végétales vivant dans les différents paysages d’Équateur.

La Mitad del Mundo

L’Équateur a la particularité étonnante de se trouver sur les deux hémisphères, le nord et le sud. Rendez-vous sur le site touristique de « La Mitad del Mundo » (littéralement « la moitié du monde ») pour visualiser l’endroit précis où notre planète bascule d’un hémisphère à l’autre ! A seulement quelques kilomètres de Quito, ce site est en réalité la reconstitution d’un village de l’époque coloniale : vous y trouverez des boutiques d’artisanat indien, le musée anthropologique Inti Nan et un monument placé sur la ligne imaginaire de l’équateur (tracée en jaune sur le sol).

Ce monument date du XVIIIè siècle. Malheureusement, il ne se trouve pas exactement à la latitude 0-0’-0. Pourquoi ? Parce qu’à cette époque les instruments de mesure étaient beaucoup moins précis qu’aujourd’hui.

Cependant, vous retrouverez le point de latitude 0-0’-0 à l’intérieur du musée anthropologique. Des ateliers amusants sur le thème de la gravité vous seront proposés, afin que vous puissiez vous rendre compte de l’impact du passage d’un hémisphère à l’autre sur la gravité. C’est une expérience aussi insolite qu’incontournable et bien sûr, n’oubliez pas la fameuse photo avec les deux pieds de chaque côté de l’équateur !

San Clemente

Le petit village balnéaire de San Clemente est un détour à ne pas manquer : ses paysages aussi paradisiaques qu’authentiques auront certainement de quoi vous plaire. La plage de San Clemente a tout d’un décor de carte postale : elle s’étend sur plus de trois kilomètres de sable blanc fin et de palmiers. C’est un endroit idéal pour pratiquer des sports nautiques comme la plongée sous-marine ou le surf ou bien s’adonner à la pêche. Si vous n’êtes pas trop adepte de plages, empruntez le chemin de randonnée qui monte jusqu’au sommet du volcan d’Imbabura. Celui-ci s’élève à plus de 4630 mètres d’altitude au-dessus du village, vous aurez donc tout le loisir de contempler San Clemente et sa plage d’en haut.

Otavalo – à voir en Equateur

Otavalo est le centre de la culture indigène Otavalo. Le peuple des Otavaleños descendent du peuple pré-inca Cara. Celui-ci était connu pour ses vêtements tissés qu’ils fabriquaient et vendaient aux autres peuples de la région. Au fil des années, cette technique de tissage pointue s’est transmise de générations en générations, et aujourd’hui ce sont les Otavaleños qui perdurent la tradition. Au sein du village d’Otavalo, il n’est pas rare de croiser des indigènes portant de magnifiques costumes traditionnels, tissés et colorés entièrement à la main. Mais c’est surtout sur le marché d’Otavalo que vous pourrez observer la finesse de leur travail et la beauté des pièces tissées.

Otavalo est en effet une destination très prisée des touristes pour ce marché artisanal indigène, qui est le plus important dans toute l’Amérique du Sud. Installé sur la Plaza de Ponchos, le marché d’Otavalo offre une variété de produits phénoménale, entre les ponchos, tapis, chapeaux ou vêtements tissés, les poteries, objets d’artisanat divers et pièces fabriquées en cuir à la main. C’est ici que vous pourrez trouver des souvenirs pour vous-même ou pour vos proches. Nous vous recommandons donc fortement de l’inclure dans votre liste des sites à voir en Equateur.

Outre le marché indigène d’artisanat, le marché d’Otavalo comprend aussi une foire aux bestiaux et un marché alimentaire, où vous pourrez trouver des fruits et légumes mais aussi des spécialités équatoriennes comme le cochon d’Inde.

A l’intérieur même de la ville, on peut admirer l’architecture coloniale et quelques beaux édifices religieux : l’Église El Jordan, l’Église San Francisco et l’Église San  Luis.

Le parc national du Cotopaxi – à voir en Equateur

Situé autour et sur les flancs du volcan Cotopaxi culminant à presque 5900 mètres et toujours actif aujourd’hui, ce parc national est l’un des plus beaux sites naturels du pays. De nombreux sentiers pédestres permettent d’explorer le parc. Allez notamment voir le très beau lagon Limpiopungo, qui se trouve sur l’un des flancs du volcan et offre un panorama exceptionnel sur le parc et ses alentours. Non seulement le parc national du Cotopaxi offre de magnifiques paysages, mais il est aussi marqué par une faune et une flore très riche, que vous découvrirez au fil des sentiers de randonnée. Vous pouvez réserver les services d’un guide professionnel pour visiter le parc tout en bénéficiant d’explications et informations très intéressantes sur la biodiversité du parc national et de la région.

La forêt amazonienne

L’Amazonie équatorienne n’est pas la plus prisée des touristes mais elle n’en reste pas moins la plus authentique. Attendez-vous à contempler une nature préservée ainsi que de nombreux oiseaux et animaux sauvages ! L’Amazonie possède une biodiversité incroyable, avec notamment plus de 25 000 espèces différentes de plantes (orchidées, palmiers, plantes grimpantes…) et de nombreuses espèces animales comme les crocodiles, les singes, les toucans, les aras, les ocelots, les paresseux, les dauphins roses d’eau douce ou encore les anacondas. Là aussi, il est possible de réserver un guide qui pourra vous parler de la forêt amazonienne.

Une excursion en plein cœur de la forêt amazonienne est aussi l’occasion de goûter à la guayusa, une boisson traditionnelle consommée depuis des millénaires par les communautés Kichwa. Cette boisson est faite à partir d’une feuille originaire d’Amazonie et considérée comme une super-plante parce qu’elle contient des propriétés fortement énergiques. Elle est traditionnellement bue le matin pour se réveiller et se donner de l’énergie pour la journée (au même titre que le café en Europe). La consommation de la guayusa se fait en groupe : c’est donc aussi un rituel visant à rassembler la population. Lors de votre séjour en Equateur, ne manquez pas de vivre cette expérience inoubliable !

Une autre expérience incontournable en Amazonie est la balade en pirogue sur le fleuve. C’est une activité unique que vous ne pourrez faire qu’ici et de plus, cela vous permettra de croiser des caïmans, singes, piranhas et bien d’autres animaux que vous n’avez pas l’habitude de voir. De manière générale, l’organisme qui vous emmène sur le fleuve en pirogue vous proposera aussi des activités annexes comme un saut à l’élastique au-dessus du fleuve.

Quilotoa

Vous trouverez cet ancien volcan au sud de la Cordillère Occidentale. Aujourd’hui inactif, le volcan Quilotoa est un site incontournable, notamment réputé pour la magnifique lagune qui occupe désormais le centre de son cratère. Pour en visiter le maximum, il est conseillé de randonner le long de la boucle de Quilotoa, un chemin qui prend son point de départ à plus de 3000 mètres d’altitude et qui monte jusqu’à la lagune. Ce trek peut durer entre trois et cinq jours et il est un excellent prétexte pour découvrir la biodiversité qui existe sur le volcan, ainsi que de sublimes paysages et des panoramas à couper le souffle. C’est un sentier qui peut se faire à pieds ou bien en VTT.

Commencez votre circuit par la visite du village de Quilotoa, situé à 3920 d’altitude sur le versant sud-ouest du cratère. Il vaut le détour pour son marché local, très prisé des touristes parce qu’il offre une ambiance et des produits typiques.

Ensuite, montez au sommet du cratère à plus de 4000 mètres d’altitude. De là, vous aurez une vue imprenable sur les sommets du Cotopaxi et de l’Illiniza. En contrebas, vous apercevrez la lagune de couleur bleue profonde à turquoise, située au cœur du cratère. Selon la saison et la météo, vous pourrez voir se refléter les sommets de la Cordillère dans les eaux de la lagune.

Sites à voir en Equateur, voyage responsable

Si vous en avez le courage, faites le tour du cratère à pied : cette randonnée de quatre à cinq heures offre des points de vue magnifiques. Pour descendre dans le cratère et vous rendre au bord de la lagune, il vous faudra une demi-heure. Il n’est pas autorisé de se baigner dans la lagune mais en revanche, vous pourrez louer un pédalo pour une balade sur le lac.

Tout au long de la boucle de Quilotoa, vous aurez également l’occasion de croiser d’autres villages charmants et authentiques.

Donc vous l’aurez bien compris, il y a plusieurs volcans à visiter pendant votre séjour, choisissez au moins un à voir en Equateur.

Baños

La petite ville de Baños est située à plus de 1815 mètres d’altitude, au pied du volcan Tungurahua toujours actif aujourd’hui et face à une vallée magnifique qui s’étend sur presque 20 kilomètres de long. Vous pourrez notamment y apercevoir plus de 60 cascades invitant à la baignade. La plus connue est la cascade du Paion de Diablo. C’est en effet la plus haute chute de la région et aussi la plus époustouflante. Il est possible de se rendre au pied de la cascade après un sentier de randonnée d’une demi-heure. A partir de là, les plus courageux pourront emprunter un autre sentier qui monte au sommet de la cascade, mais attention : il est un peu plus escarpé et surtout assez étroit !

Baños est une destination incontournable lors de votre séjour en Equateur. Non seulement elle est située au cœur d’une région dont la beauté est à couper le souffle, mais en plus, c’est aussi à partir d’ici que vous pourrez pénétrer dans la forêt amazonienne équatorienne. C’est également un lieu à ne pas manquer si vous aimez les sports extrêmes, comme le saut à l’élastique, le parachute ou encore le rafting.

Amateurs de marche et de panoramas, grimpez les escaliers qui mènent au pied de la statue de la Vierge qui surplombe la ville. De là-haut, vous pourrez bénéficier d’une vue incroyable.

Après l’effort, le réconfort : Baños est également une destination thermale réputée. Les thermes de la vierge sont les bains thermaux les plus connus mais aussi les plus touristiques : si vous aspirez à un peu plus d’authenticité, rendez-vous à environ 3 kilomètres de la ville, aux bains thermaux « El Salado ». Ces thermes sont majoritairement fréquentés par des locaux. Ils proposent des bains de différentes températures, notamment des bains chauds à 42°C parfaits pour se détendre. L’eau est considérée comme bénite et s’y baigner devait, selon les croyances locales, apporter de la chance et du bonheur.

La casa del arbol

Célèbre sur les réseaux sociaux, la balançoire de la Casa del arbol est suspendue à plus de 2600 mètres d’altitude au-dessus du vide. En contrebas, vous pourrez profiter d’une vue plongeante sur un immense canyon. Cette balançoire se trouve à Baños, à proximité d’une cabane perchée dans les arbres. Cette petite cabane était à l’origine un centre de contrôle de l’activité sismique de la région. Mais aujourd’hui, elle n’est plus en activité et il s’agit tout simplement d’une attraction visitée par des touristes venus du monde entier pour essayer sa balançoire.

Si vous avez le vertige, mieux vaut vous abstenir ! Mais si vous décidez de tester cette expérience inouïe, vous verrez que la balançoire de la casa del arbol offre une sensation de liberté digne de celle que l’on ressentait lorsqu’on était enfant. Rien que pour cela, cette balançoire mythique vaut le détour.

Ingapirca

L’ancienne forteresse d’Ingapirca est un site à visiter absolument si vous souhaitez vous imprégner de la culture et de l’histoire du pays. En effet, ce site a été construit il y a plus de 500 ans par la civilisation Inca. Ses ruines font aujourd’hui partie des restes incas les mieux conservés dans tout le pays. Aujourd’hui, les experts estiment que le site d’Ingapirca remplissait à la fois une fonction militaire et une fonction religieuse. On peut notamment y observer un temple du soleil, certainement dédié au culte d’une divinité, placé tout au centre de la forteresse.

Le site d’Ingapirca impressionne par la qualité de ses constructions. Sans ciment ni aucun autre composant permettant de coller deux pierres entre elles, les Incas sont parvenus à bâtir des édifices en pierre qui ont su traverser les siècles et sont encore aujourd’hui dans un état de conservation étonnant. Lors de votre visite du site, réservez un guide afin d’en savoir plus sur la civilisation Inca et les fonctions des différents édifices d’Ingapirca.

Cuenca – à voir en Equateur

Cuenca est l’une des plus belles villes d’Equateur. Son magnifique centre colonial est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1999. Entre ses habitations coloniales datant du XVIè siècle et ses très beaux édifices religieux, Cuenca a de quoi plaire aux amateurs d’architecture.

La cathédrale de l’Inmaculada Concepción est l’un des sites incontournables de la ville. Elle est considérée comme la plus belle église de Cuenca, elle est reconnaissable grâce à sa construction originale à l’aide de pierre et de marbre rose d’Italie, ainsi que ses dômes bleus et ses deux tours inachevées. Depuis le toit de l’église, on peut profiter d’une magnifique vue sur Cuenca. Plus ancienne que la cathédrale de l’Inmaculada Concepción, l’Église del Sagrario vaut elle aussi le détour pour son intérieur charmant renfermant de belles œuvres d’art.

Visiter Cuenca, voyage en Equateur, à voir en Equateur

Le marché local 10 de Agosto est le lieu parfait pour goûter à des fruits et légumes exotiques ou endémiques à l’Équateur, ainsi qu’à des plats traditionnels comme le porc braisé « hornado ».

Cuenca compte aussi de nombreux musées. Ils vous en apprendront plus sur les peuples natifs équatoriens, la faune et la flore de la région de Cuenca ou encore l’histoire de la monnaie équatorienne. Cuenca est aussi l’une des villes où est né le fameux panama, chapeau équatorien tissé à la main. Arrêtez-vous au Musée du Sombrero pour en savoir plus sur ce curieux accessoire de mode.

Enfin, Cuenca offre aussi son propre mirador d’où vous pourrez observer toute la ville : le mirador de Turi.

Le Parc National de Cajas

Non loin de Cuenca, vous trouverez le Parc National de Cajas. C’est une réserve naturelle qui s’étend sur plus de 28000 hectares et comprend plus de 250 lacs. Ce site est considéré comme l’un des plus beaux en Équateur. Il est donc à voir absolument, que vous soyez amateur de nature et de randonnée ou bien que vous souhaitiez simplement vous ressourcer le temps d’une journée.

Le Parc national de Cajas est connu pour son incroyable richesse archéologique, mais c’est surtout sa biodiversité qui étonne. On y recense en effet plus de 145 espèces végétales différentes et plus de 150 espèces d’oiseaux. Vous pourrez ainsi y croiser de nombreuses espèces rares ou en voie d’extinction comme les pumas, les tapirs andins ou les jaguarondis.

Site à voir en Equateur, tourisme responsable

Le Parc national de Cajas possède de très nombreux chemins de randonnée ou de trekking, dont la distance et le niveau de difficulté varie. Ainsi, quel que soit votre niveau, vous trouverez votre bonheur pour explorer le parc à pieds.

L’un des plus beaux sentiers de randonnée vous emmènera jusqu’au mirador de Tres Cruces en passant par la magnifique vallée Llaviucu. Ce mirador est situé à plus de 4200 mètres d’altitude et de cette hauteur, vous pourrez bénéficier d’une très belle vue sur les environs. La randonnée dure une heure et demie et vous invite à observer une flore variée et sublime, ainsi que de nombreuses espèces d’animaux comme les lamas et les alpagas.

Si vous en avez le courage, vous pouvez opter pour un trek un peu plus long (entre deux et trois heures) qui vous permettra d’observer pas moins de dix lacs, chacun offrant des vues magnifiques. Ou bien préférez rester plusieurs jours dans le parc avec votre tente : certains sentiers de trek vous prendront deux à trois jours. Cette dernière option vous permettra de voir le maximum du Parc national de Cajas.

Guayaquil

Cette ville est la capitale commerciale de l’Équateur. Elle fut fondée pour la première fois en 1535 sous le nom de Santiago de Amay. Mais depuis, elle fut détruite puis reconstruite à plusieurs reprises. C’est en 1543 qu’elle obtint son appellation actuelle, d’après la civilisation indienne qui peuplait alors la région, les Guyaquiles. L’histoire de la ville est marquée par de nombreuses offensives. Cela façonna son territoire puisqu’une forteresse fut bâtie autour de la ville afin de la protéger des ennemis.

Une fois la paix définitivement installée à Guayaquil, la ville a connu un essor commercial rapide. Elle se trouve effectivement en plein cœur d’une région agricole très prospère, où l’on exploite beaucoup de fruits tropicaux, de café et de cacao. La pêche connaît aussi une très forte activité à Guayaquil. Le port et l’aéroport de Guayaquil font partie des infrastructures commerciales les plus importantes en Équateur.

En-dehors de cette activité économique florissante, Guayaquil présente aussi un grand intérêt touristique. Par exemple, son architecture coloniale vaut le détour : flânez dans le quartier de Las Peñas. Vous pourrez aussi admirer à Guayaquil une architecture plus récente mais également très belle : comme le Palais Municipal ou la Cathédrale Métropolitaine.

Aussi, sachez que la ville de Guayaquil se trouve en bordure du fleuve Guayas. Pour découvrir la ville, vous pouvez également choisir de faire un tour en bateau le long du fleuve : vous aurez de très beaux points de vue sur la terre ferme.

Enfin, rendez-vous au parc Boliviar de Guayaquil pour observer les iguanes. Ce petit jardin est accessible gratuitement. Il est le lieu de vie d’un grand nombre d’iguanes, une espèce de lézard tropical qui peut mesurer jusqu’à deux mètres. Une activité à ne pas manquer et un endroit à voir en Equateur si vous êtes amateur de photographie ou de nature.

Les Îles Galapagos – absolument à voir en Equateur !

Qui n’a pas déjà entendu parler des Îles Galapagos ? Il faut absolument les voir en Equateur durant votre voyage. Cet archipel volcanique aux allures de carte postale se trouve à seulement 1000 kilomètres à l’ouest de la côte équatorienne, vous pouvez donc facilement vous y rendre depuis l’Équateur, par avion ou par bateau.

L’archipel des Îles Galapagos est réputé à travers le monde entier pour ses paysages paradisiaques, son écosystème préservé ainsi que sa faune et sa flore très variée comprenant de multiples espèces endémiques et rares. Les îles ont été déclarées « Musée vivant et Vitrine de l’évolution » par l’UNESCO. Les Galapagos est constitué d’une dizaine d’îles et de nombreux îlots. Quatre de ces îles sont habitées aujourd’hui. L’archipel se trouve au cœur d’une réserve marine magnifique et préservée, qui s’étend sur 133 000 km² (il s’agit de l’une des plus grandes au monde). Ce sera pour vous l’occasion de vous essayer à la plongée ou au snorkeling.

Les îles les plus connues et donc les plus visitées sont les îles de Santa Cruz, San Cristobal et Isabela. Elles offrent de magnifiques et longues plages de sable blanc, idéales pour se détendre et profiter du soleil. Quant aux îles de Santa Fe, Espanola, Floreana, Fernandina et Bartolome, elles sont moins connues mais n’en restent pas moins de véritables bijoux au milieu d’une eau limpide. Nature sauvage, faune endémique et flore préservée sont au programme.

Le meilleur moyen de visiter les Galapagos (et le plus utilisé) est en montant à bord d’un bateau de croisière. Celui-ci fera le tour de l’archipel, s’arrêtant sur chaque île l’une après l’autre. Dans tous les cas, vous devrez passer par un organisme pour visiter les Îles Galapagos. Leur accès est en effet très réglementé en raison de leur écosystème fragile et préservé.

Vous souhaitez en savoir plus ?