background

Visiter Cuenca – que faire et que voir ?

Vous ne pouvez pas passer un séjour en Équateur sans visiter Cuenca, l’une des plus belles villes du pays et aussi un centre culturel majeur, notamment grâce à son histoire riche, toujours présente à travers ses musées et son architecture.

Après notre guide détaillé sur Quito, voici quelques pistes pour savoir que faire, que voir, que visiter à Cuenca et autour lors de votre séjour dans la ville.

Quoi visiter à Cuenca ?

1. Le centre colonial

La ville de Cuenca est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1999 grâce à son magnifique centre colonial datant du XVIème siècle. C’est un quartier où il est très agréable de flâner. Il permet non seulement d’observer de très beaux exemples d’architecture coloniale, mais aussi de se reposer sur l’une des charmantes places ombragées et de visiter les nombreuses églises, témoignages précieux de l’histoire riche de Cuenca. Ne manquez pas de vous promener à pieds le long du fleuve Tomebamba. Celui-ci est bordé d’habitations coloniales pittoresques. Il fut pendant longtemps un endroit où les habitants de Cuenca venaient laver et sécher leur linge : aujourd’hui, cette pratique est beaucoup moins courante mais elle existe encore.

Visiter Cuenca - coutumes, séchage de linge, tourisme responsable

2. La cathédrale de l’Inmaculada Concepción

En plein cœur du centre colonial se tient le parc Calderon, un endroit à ne pas manquer lors de votre promenade à pieds. Vous y verrez la célèbre cathédrale de l’Inmaculada Concepción, aussi connue sous le nom de « nouvelle cathédrale », par opposition à la « vieille cathédrale » qui se trouve juste en face. La cathédrale de l’Inmaculada Concepción est considérée comme la plus belle église de la ville. Sa construction a débuté en 1880 mais elle n’a été consacrée qu’en 1967, devenant la cathédrale la plus importante de Cuenca.

Visiter Cuenca, voyage en Equateur

On la reconnaît de loin grâce à sa façade construite en pierre et marbre rose d’Italie, ses deux tours symétriques imposantes et ses magnifiques coupoles bleues. Pour la petite histoire, les deux tours de la façade sont inachevées : suite à une erreur de calcul, l’architecte craignait qu’elles ne s’effondrent et il a donc préféré ne pas terminer leur construction. A côté de la cathédrale, vous trouverez un petit cloître qui vaut le détour, notamment car vous aurez une meilleure vue sur la cathédrale d’ici que depuis le parc Calderon.

Il est possible d’entrer gratuitement à l’intérieur de la cathédrale, cependant il faudra payer 2$ et grimper 155 marches à pieds si vous voulez monter sur le toit pour profiter d’un magnifique panorama sur le centre de Cuenca. Aussi, vous pouvez visiter la crypte avec un guide, pour 2$ également.

3. L’Eglise del Sagrario

Connue aussi sous le nom de « Catedral Vieja » (vieille cathédrale en français), cette église est l’une des plus anciennes de Cuenca. Elle a été bâtie entre 1557 et 1567 avec des pierres venant de l’ancienne cité Inca de Tomebamba. Son intérieur est très différent de celui de la cathédrale de l’Inmaculada Concepción. Il est beaucoup moins ostentatoire : là où la « nouvelle cathédrale » est faite d’or et de marbre, la « vieille cathédrale » offre un intérieur fleuri aux couleurs pastels. Ne manquez pas de pénétrer dans la cathédrale pour visiter ses chapelles construites à l’époque coloniale et observer son magnifique pupitre baroque, ses peintures religieuses et son orgue impressionnant datant du XVIIIème siècle.

4. Le quartier de San Sebastián

San Sebastián est le quartier traditionnel de Cuenca. Sur la Plaza San Sebastián, vous pourrez apercevoir l’Eglise du même nom, un édifice de style néoclassique qui fut construit autour d’une chapelle datant de 1578. Cette église se distingue notamment par son architecture unique, puisque sa façade ne comporte qu’une seule tour sur le côté droit.

Prenez le temps de contempler les maisons coloniales qui se situent tout autour de la Plaza San Sebastián, ainsi que l’ancienne prison construite en 1876. Ce très bel édifice a par le passé également accueilli une école puis un centre de réhabilitation. Aujourd’hui, il abrite le Musée d’Art Moderne de Cuenca.

5. La Plaza de las Flores

Littéralement nommé « place des fleurs », cet endroit est également un passage obligé à Cuenca. Il accueille le marché aux fleurs, sur lequel on trouve notamment des roses cultivées à Cuenca, qui sont considérées comme les plus belles dans toute l’Amérique du Sud.

C’est aussi sur cette place que se situe le Monastère Carmen de la Asunción, qui encore aujourd’hui est le lieu de vie d’une communauté de bonnes sœurs. Cette communauté fabrique et vend de nombreux produits comme du miel, des caramels et des cosmétiques. Si vous en avez la curiosité, goûtez à l’agua de pitimas, également préparée par les sœurs, une infusion de couleur rouge connue pour ses vertus médicinales et notamment sa capacité à repousser les mauvaises ondes.

5. La Plaza de San Francisco

Cette place est connue pour son marché consacré à l’artisanat, où vous pourrez notamment acheter des articles faits à partir de textile d’Otavalo, une région connue en Équateur pour le savoir-faire hors pair de ses habitants. Toujours sur la Plaza de San Francisco, faites un tour à l’intérieur de la Casa de la Mujer, un centre artisanal important où vous pourrez notamment trouver des vêtements fabriqués à la main avec de la laine d’alpaga. C’est l’endroit idéal pour acheter des souvenirs d’Équateur à vos proches.

Visiter Cuenca, tourisme responsable, artisanat local

C’est aussi sur la Plaza San Francisco que vous verrez l’église du même nom, l’une des plus belles de Cuenca. Elle est reconnaissable par sa tour centrale dont la construction ne s’est achevée qu’en 1930. L’Église San Francisco est bien plus ancienne, mais elle a été rénovée à la fin du XIXè siècle. Elle conserve malgré tout son style originel, un mélange de baroque et de néoclassique. A l’intérieur de l’Église, jetez un coup d’œil au retable qui se trouve derrière l’autel, qui date du XVIIè siècle et est considéré comme une véritable œuvre d’art.

6. Le Musée du Sombrero

Cuenca est le berceau du panama, célèbre chapeau équatorien traditionnellement tissé à la main. Cet accessoire revenu à la mode ces dernières années était à l’origine porté par les ouvriers qui travaillaient à la construction du canal de Panama, d’où son nom. Le musée du Sombrero est consacré à ce chapeau : vous pourrez en apprendre plus sur la fabrication de ce chapeau et son histoire, mais aussi contempler des photos d’époque et une collection impressionnante de panamas.

Visiter Cuenca, musée des sombreros, tourisme responsable Equateur

7. Le Musée des cultures aborigènes

Cet établissement est un musée privé et il n’est pas toujours évident de savoir s’il est ouvert ou fermé (il vous suffira de sonner pour être invité à entrer !). Avec plus de 5000 objets, artefacts, fossiles ou encore bijoux, ce musée retrace l’histoire de l’Équateur depuis les premières populations (le peuple Valvidia) jusqu’aux Incas. Si vous vous intéressez à l’histoire ou l’archéologie, c’est un lieu à ne pas manquer !

8. Le marché local de Cuenca

Ne manquez pas de faire un tour au marché de Cuenca, où vous trouverez de nombreux fruits exotiques et typiques de la région, comme la pitajaya ou le rambutan. La ville accueille plusieurs marchés, mais si vous êtes dans le centre, préférez celui de 10 de Agosto. Vous pourrez aussi déguster des plats traditionnels comme le « hornado », un porc braisé entier.

9. Le Musée Pumapungo

Cet établissement est un passage obligé lorsque vous êtes en train de visiter Cuenca. Il se trouve en plein cœur d’un parc où il est très agréable de se promener. Vous pourrez notamment y observer plus de 200 espèces de plantes et fleurs natives du pays et si vous ouvrez bien les yeux, vous croiserez également plus de 30 espèces d’oiseaux, comme des colibris, des perroquets et des toucans. Le parc, comme le musée, est gratuit. A l’intérieur du musée, plusieurs expositions vous permettront d’en apprendre plus sur l’histoire de l’Équateur et les peuples natifs, mais aussi sur la monnaie équatorienne de son origine à nos jours. Derrière le musée, le site archéologique de Tomebamba est impressionnant : il s’agit de l’une des plus grandes cités incas, et vous verrez qu’il en reste encore de très beaux vestiges.

10. Le Mirador de Turi

Pour profiter d’un très beau panorama sur la ville de Cuenca, montez jusqu’au mirador de Turi. Ce site est accessible en bus touristique ou en taxi mais si vous en avez le courage, vous pouvez aussi vous y rendre à pieds en grimpant un escalier. De là-haut, vous pourrez contempler toute la ville mais aussi faire le tour des boutiques de souvenirs et manger dans l’un des restaurants. Il y a aussi une petite église à visiter sur place.

11. L’Église Santo Domingo

Cette église est connue pour être l’une des plus hautes de la ville. Elle se remarque par sa façade construite dans un style néoclassique et encadrée par deux grandes tours. Au milieu, on peut voir une représentation de Santo Domingo. Ne manquez pas d’entrer à l’intérieur : vous pourrez y contempler un magnifique retable en  marbre, ainsi que plusieurs statues de saints dont Santo Domingo.

12. L’Église San Alfonso

Cet édifice de style néogothique a été construit à partir de 1874 sur les ruines du Couvent des Augustins et il fut inauguré en 1888. Cependant, la construction de ses deux tours symétriques ne s’est terminée qu’en 1945. Cette église vaut surtout le détour pour son intérieur : vous pourrez y voir l’orgue le plus ancien de Cuenca mais aussi une très belle fresque représentant le purgatoire et le paradis, ainsi que de très beaux confessionnaux.

13. Les ruines de Todos Santos

Ce site situé sur le bord de la rivière Tomebamba vous invite à visiter les restes de constructions en pierre datant des peuples pré-incas (notamment le peuple Cañari) et des Incas. Vous pourrez notamment y voir les ruines d’un ancien moulin à sucre. Todos Santos est aujourd’hui un musée construit autour des ruines, qui fournit d’intéressantes explications sur les civilisations incas et pré-incas.

Excursions à la journée autour de Cuenca

1. La Parc National de Cajas – visiter Cuenca

Envie d’une escapade nature le temps d’une journée ? Direction le Parc National de Cajas. Cette réserve naturelle ne se trouve qu’à une trentaine de kilomètres de Cuenca. Avec ses 28000 hectares et ses plus de 250 lacs, le Parc National de Cajas est l’un des plus beaux parcs du pays. Il est réputé pour sa richesse archéologique mais aussi pour sa faune et sa flore : plus de 145 espèces végétales et plus de 150 espèces d’oiseaux y ont été recensées. Ce parc est aussi le lieu de vie de nombreux animaux endémiques et en voie d’extinction. Vous pourrez notamment croiser des pumas, des tapirs andins, des lamas, des jaguarondis ou encore des loups et des ours.

La meilleure façon de visiter ce parc est de le parcourir à pieds, sur un ou plusieurs sentiers de randonnée. Il existe en effet plusieurs possibilités de randonnées courtes ou treks plus longs, à différentes altitudes. Par exemple, vous pouvez suivre le sentier de randonnée qui traverse la Vallée Llaviucu et monte jusqu’au mirador de Tres Cruces situé à plus de 4200 mètres d’altitude et qui offre un panorama à couper le souffle. Cette randonnée dure environ 1h30 et elle est l’occasion de croiser des lamas et des alpagas.

Un autre sentier permet de traverser le parc en passant devant dix lacs, chacun offrant des paysages magnifiques. Ce trek est un peu plus long (entre deux et trois heures) mais il est accessibles à tous les niveaux.

Vous pouvez également, si vous avez du temps, opter pour un trek sur deux jours en campant sur place, afin d’être sûr(e) de ne rien rater de tout ce que ce parc a à offrir.

2. La communauté de Kushi Waira

Passez une journée au sein de la communauté locale Kushi Waira pendant que vous êtes en train de visiter Cuenca. Les membres du groupe vous feront découvrir la région sous l’angle de l’éco-tourisme. Au programme : la découverte de la culture traditionnelle indigène locale à travers les danses, rituels, musiques et spécialités culinaires, mais aussi la découverte de la région à travers une visite guidée des environs.

3. La route de l’artisanat autour de Cuenca

A environ 36 kilomètres de Cuenca, le petit village de Gualaceo est connu pour son artisanat. Si vos dates de voyage vous le permettent, allez-y un dimanche : vous pourrez visiter le marché local où l’on vend de tout, des fruits et légumes aux ustensiles de cuisine, en passant par les tisanes et l’artisanat. C’est à Gualaceo qu’est né le fameux Ikat, une technique de tissage du coton à la main. L’Ikat est utilisé depuis des millénaires en Équateur mais aussi en Indonésie. Il permet de tisser et teindre des pièces comme des châles, en dessinant des motifs géométriques très typiques. Mais attention, mis à part sur le marché du dimanche, vous ne trouverez pas beaucoup de boutiques d’artisanat d’Ikat. Mais vous pouvez profiter de votre excursion à Gualaceo pour passer par San Pedro de los Olivos, un petit village situé à 8 kilomètres et où l’on peut trouver plusieurs boutiques d’artisanat.

Visiter Equateur, artisans locaux, tourisme responsable

A seulement 6 kilomètres de Gualaceo, le petit village de Chordeleg vaut lui aussi le détour pour son artisanat. Ici, vous ne trouverez pas de tissage, mais des bijoux ! Les peuples pré-incas fabriquaient déjà des bijoux à Chordeleg et encore aujourd’hui la tradition perdure. Vous y trouverez des bijoux fabriqués suivant la technique du filigrane, aussi bien avec de l’or que de l’argent. Cette technique très ancienne consiste à travailler un très fin ruban de métal pour en faire un motif souvent complexe, aussi minutieux que le serait une dentelle. Cela donne des bijoux vraiment magnifiques. A Chordeleg, vous pourrez également acheter des sculptures et poteries.

Quant au petit village de Sigsig, il est spécialisé dans la fabrication du panama, qui est tissé à la main avec des fibres de feuille de palmier. Faites-y un tour si vous êtes intrigués par ce chapeau original qui a gagné en popularité ces dernières décennies.

19. Ingapirca, visiter Cuenca

Cette ancienne forteresse à deux heures de Cuenca est le témoignage de la civilisation inca le mieux conservé dans tout l’Équateur. On estime que ce site datant de plus de 500 ans avait deux fonctions, l’une militaire et l’autre religieuse. On peut notamment y visiter un lieu de culte baptisé temple du Soleil, qui occupe une place centrale au milieu des ruines. Le site d’Ingapirca peut être visité avec un guide qui vous parlera notamment des techniques de construction des Incas, qui aujourd’hui encore étonnent par leur résistance au temps et leur capacité à rester debout même si les Incas n’utilisaient ni ciment, ni autre technique du même type pour souder les pierres entre elles.

20. La cascade de Girón

Les cascades de Girón peuvent être observées à environ 6 kilomètres du petit village de Girón, en pleine zone agricole au sud de Cuenca. Il est possible de s’y rendre en voiture, mais si vous avez le temps, il est préférable d’y aller à pieds depuis le village : c’est en effet l’occasion de croiser une faune et une flore incroyables et de contempler de très beaux paysages de nature. La chute de Girón est composée de trois cascades : la première se situe à environ une heure de marche de Girón, mais pour accéder aux deux autres, il faudra prévoir beaucoup plus de temps et vous faire accompagner par un guide, puisque non seulement la randonnée est beaucoup plus longue, mais en plus, il est plus difficile de s’y repérer et il arrive souvent que des touristes s’y perdent et ne trouvent jamais les cascades.

21. Les baños de Cuenca

Cette station thermale se trouve à 15 minutes à peine de Cuenca. C’est une véritable curiosité géologique : elle se trouve au-dessus d’une faille mesurant plus de 400 mètres de long de laquelle l’eau peut remonter à une température de plus de 78°C ! Bien sûr, vous ne vous baignerez pas dans une eau aussi chaude car cela ne serait que néfaste pour votre peau. Il faut savoir que les eaux des baños de Cuenca sont connues pour leurs multiples bienfaits sur la peau, les articulations et le système respiratoire. Passez-y la journée et ressortez-en avec un corps et un esprit plus sain. Vous pourrez vous baigner dans des bains chauds de 40°C qui vous détendront et des bains froids de 8°C qui pourront relancer la circulation sanguine à l’intérieur de votre corps.

Combien de jours pour visiter Cuenca ?

Visiter Cuenca pendant un week-end

Si vous avez prévu de rester pendant un week-end de deux ou trois jours, vous aurez largement de quoi vous occuper à Cuenca. Entre le centre colonial et ses églises, le quartier de San Sebastián, la Plaza San Francisco, les musées et le mirador de Turi, vous pourrez voir l’essentiel de la ville en vous déplaçant à pieds.

Visiter Cuenca en 5 jours

Si vous restez cinq jours à Cuenca, profitez-en pour organiser quelques excursions à la journée dans les environs. Allez randonner au Parc National de Cajas, aller visiter les cascades de Girón ou bien faites un tour sur le site d’Ingapirca.

Visiter Cuenca en une semaine

Une semaine à Cuenca sera l’occasion de sortir des sentiers battus. Visitez le centre-ville puis organisez-vous des excursions plus insolites à la journée. Par exemple, passez un jour au sein de la communauté Kushi Waira, faites le tour des villages d’artisanat ou bien allez vous détendre aux baños de Cuenca.

Les bonnes adresses pour visiter Cuenca

Où dormir à Cuenca ?

  • San Juan Hôtel (4 étoiles) : un manoir de style colonial rénové à Cuenca. San Juan Hôtel est à seulement 200 m du parc et de la cathédrale de Calderon. Avec des détails en bois sculpté, des chaises rembourrées et des galeries espagnoles, l’hôtel San Juan présente un décor élégant.
  • Hôtel Posada del Angel (4 étoiles) : cet établissement est idéalement situé, en plein centre historique de Cuenca et à deux pas de la rivière Tomebamba. C’est un hôtel charmant, installée dans une ancienne maison républicaine et qui compte notamment un très beau patio de style colonial où vous pourrez vous reposer en fin de journée. Le petit-déjeuner est inclus ainsi que de nombreux services (connexion Wi-Fi, télévision…). Il accueille aussi un restaurant, le Mangiare Benne.
  • Hôtel Carvallo (4 étoiles) : il occupe une maison rénovée datant du XIXe siècle. Vous pourrez profiter d’une décoration et de services 4 étoiles. Bénéficiant d’une cour centrale de style colonial, de rideaux drapés et de lits à baldaquin, cet hôtel de luxe est situé dans le quartier historique de Cuenca.
  • Casa Montalvo Bed & Breakfast (3 étoiles) : cet hôtel est lui aussi situé en plein cœur de la ville, à cinq minutes de marche de la rivière Tomebamba et proche de nombreux musées. Il inclut de multiples services comme une connexion WI-Fi, la télévision et un système gratuit de navettes pour se rendre à l’aéroport.

Où manger à Cuenca ?

  • Mangiare Benne : c’est le restaurant de l’Hôtel Posada del Angel. Il propose une cuisine italienne dans un cadre chaleureux. Vous pouvez choisir de déguster votre plat dans le patio de l’hôtel ! Ce restaurant est notamment réputé pour ses pâtes, servies fraîches avec une sauce de votre choix.
  • Tiestos : si vous souhaitez goûter la cuisine locale, vous serez au bon endroit. C’est un restaurant chic et il vous faudra réserver à l’avance, mais cet établissement vaut son prix. Il est notamment réputé pour son filet de bœuf ou ses gambas mijotées.
  • Los Molinos del Batan : moins cher que Tiestos, ce restaurant propose une cuisine locale dans un lieu hautement historique. Il est en effet aménagé à l’intérieur de l’une des premières usines de Cuenca, aujourd’hui fermée, située au bord de la rivière Tomebamba. Vous pourrez y goûter des spécialités du pays comme la viande séchée ou du porc accompagné de mote pillo, un plat traditionnel à base de maïs et œufs brouillés.
  • Raymipampa : ce restaurant se trouve en plein centre, sur la place du parc Calderon. Il est apprécié des touristes et des locaux pour son petit-déjeuner avec un très bon rapport qualité/prix, à déguster dans un cadre colonial charmant. L’ambiance rappelle un peu celle des brasseries parisiennes, mais version Amérique du sud.

Comment se déplacer pendant votre séjour à Cuenca ?

La meilleure manière de visiter Cuenca est à pieds, car cela vous permettra de pouvoir aller partout, vous arrêter quand vous le souhaitez et surtout profiter de ce que vous voyez.

Mais vous pouvez aussi vous déplacer en bus touristique : un tour complet de la ville dure 1h45 si vous ne descendez pas, mais vous pouvez aussi choisir de descendre et monter à n’importe quel arrêt. La journée vous coûtera 8$.

Enfin, les taxis sont aussi très utilisés à Cuenca. Ils ne coûtent pas cher : à titre d’exemple, un trajet entre l’aéroport et le centre-ville vous coûtera 2$.

Vous souhaitez en savoir plus ?