background

La région du café en Colombie

La zone caféière appelée « Eje Cafetero » se situe dans le centre ouest de la Colombie et regroupe principalement les départements de Caldas, Risaralda et Quindío. Avant de se dédier à la production de l’un des meilleurs cafés du monde, cette région était un centre de production de caoutchouc jusqu’au début du XXe siècle.

Depuis 2011, une partie de l’Eje Cafetero est classé par l’UNESCO sous la dénomination de Paysage culturel du café de la Colombie. Cette désignation montre l’importance de la région dans l’économie colombienne et reconnaît également la beauté de ses paysages.

Salento, petit village coloré

Salento, dans le département du Quindío, très apprécié par les touristes, est souvent la porte d’entrée dans l’Eje Cafetero. Petit village typique de la région, Salento a su garder son charme paisa (dénomination qui désigne les habitants de cette région) qui enchante tant les visiteurs.

Ses maisons coloniales colorées attirent l’œil et font le bonheur des photographes amateurs. Le centre du village regorge de petits restaurants ou de petites échoppes et bien évidemment de cafés où pour une somme modique vous aurez le plaisir de déguster un excellent café tout en apprenant un peu plus sur son terroir de production. En effet, les cafés mettent un point d’honneur à promouvoir chaque petit producteur.

eje cafetero maison colorée

Même si Salento et ses environs sont très touristiques, notamment les fins de semaines où la rue piétonne bouillonne d’étrangers, ne vous détournez pas pour autant de ce petit bourg qui saura vous charmer comme il a su me charmer.

Randonnez dans la Vallée de Cocora

Si vous souhaitez visiter les alentours de Salento, rendez-vous sur la place du village et grimpez dans une Jeep Willys. Après 30 minutes de route collé-serré ou en équilibre sur le rebord du coffre, vous arriverez à l’entrée de la Vallée de Cocora.

Les palmiers de la Vallée de Cocora sont les plus haut du monde, ils peuvent atteindre 60m et vivre plus de 100 ans. Les palmiers étant espacés de plusieurs mètres, on a tout le plaisir d’admirer leur majesté accentuée par les nuages qui aiment s’accrocher à leurs feuilles.

Une fois sur place, vous aurez la possibilité de faire plusieurs randonnées : une petite boucle de deux heures qui vous donne un magnifique aperçu de la Vallée et de ses fameux palmiers de cire. Vous pouvez également faire une boucle plus longue (environ 5h) et plus physique qui vous mènera jusqu’au col d’Acaime à près de 3 000m d’altitude, point privilégié pour admirer les colibris et leur vol enchanteur.

C’est un spectacle magnifique, un des paysages que j’ai préféré en Colombie, et ce n’est pas pour rien que cet endroit est devenu la carte postale international de la Colombie.

Une petite partie de tejo

De retour à Salento, profitez de la fin d’après-midi pour faire une partie de tejo, sport traditionnel très ludique. Le but est simple : lancer un disque en métal appelé « tejo » le plus près possible d’un petit cerceau en métal (« bocín ») où se trouve des pétards (« mechas ») le tout étant posé sur de la terre humide. En fonction de là où vous tombez vous gagnez tant de points. Votre tejo fait exploser un pétard et finit dans le cerceau et vous gagnez un maximum de points. Le premier à 21 points a gagné. Les propriétaires des canchas de tejo (les terrains de tejo) ont adaptés leurs dimensions pour que ce sport national soit plus accessible aux touristes.

Découverte d’une tradition singulière : la confection de paniers en bejuco

Rendez-vous à Filandia à 30 minutes de Salento au Centre d’Interprétation des Paniers en Bejuco pour découvrir cet artisanat traditionnel.

Vous serez accueilli par Wilmar qui vous fera visiter le petit musée très bien agencé qui présente les paniers en fonction de leur utilisation lors de la production de café. Cet artisanat existe depuis environ 100 ans et c’est donc maintenant la sixième génération qui tente de faire perdurer la confection des paniers en fibres naturelles appelée « bejuco ».

Le Centre propose 3 types de tours :

  • la visite du musée et une petite démonstration de fabrication de panier (durée : 1h)
  • la visite et la confection d’un petit panier par le touriste (durée : 2h)
  • une sortie en forêt pour voir le bejuco sur pied, la visite du musée et la confection d’un panier (durée : 4h)

Il reste encore 30 artisans à Filandia qui tentent de faire perdurer cette tradition unique.

La Giralda, finca dans l’Eje Cafetero

Après avoir admiré de magnifiques paysages dans l’Eje Cafetero, passez quelques jours à la Giralda dans le village de la Cuchilla del Salado, petite ferme de café près de Manizales et apprenez tout de la production de l’or noir colombien : le café.

Duvier et Carmenza travaillent depuis toujours dans le café. Ils ont commencé comme récolteurs, puis ils ont racheté la « finca » dans laquelle ils travaillaient. Maintenant et depuis 2 années, ils sont heureux et fiers de présenter aux touristes le processus de production du café.

Ce qui frappe dès le premier regard aux alentours, c’est la rudesse du paysage : magnifique mais tellement hostile pour une production agricole. En effet, les caféiers sont plantés sur des versants extrêmement abruptes qui donnent le vertige aux non-initiés. Entre l’inclinaison des pentes, les charges et les horaires, la production de café, entièrement manuelle bien évidemment, est une véritable épreuve de force.

eje cafetero colombia

Vous commencerez votre visite de la finca par le tout début de la production : le grain de café. Avant de pouvoir déguster une première tasse de café, un plant met 3 années avec de produire. Il faut encore attendre encore 3 ans avant d’atteindre le maximum de rendement. Puis, avant que la production ne décline, une « soca » est faite, le pied est alors coupé à 30 cm du sol pour permettre à l’arbuste de donner de nouveau. Le caféier connaîtra deux « socas » et sera définitivement coupé au bout de 18 ans.

Puis, vous déambulerez dans les caféiers et Duvier vous montrera comment récolter une cerise sans abîmer la plante afin que celle-ci donne de nouveau. Duvier et Carmenza produisent leurs propres plants de variété « Castilla Naranjal ». Les caféiers donnent toutes l’année mais il y a deux grosses époques de récolte : juin et juillet, puis novembre, décembre et janvier. La finca produit un café d’origine, c’est-à-dire sans apport d’engrais chimique. Les meilleurs récolteurs peuvent ramasser entre 500 et 600kg par jour et ils sont payés au kilo ramassé (500 pesos colombiens soit environ 0.10€ le kilo).

eje cafetero colombie

Les étapes qui suivent la récolte peuvent soit être manuelles ou plus industrielles :

  • Pour la méthode manuelle, le dépulpage se fait à la force du bras grâce à une machine ancestrale, puis il faut compter 15h de fermentation et 15 jours de séchage au soleil avant de pouvoir envoyer les grains à la coopérative de Manizales qui achètera la production au cours boursier du jour.
eje cafetero colombie
eje cafetero colombie
  • Pour la méthode industrielle, le dépulpage se fait au moyen d’une machine appelée « desmusilajinadora » qui enlève la pulpe et le miel (liquide qui entoure le grain) à la vitesse de 600kg en 1h. Avec ce procédé, pas besoin de fermentation et le séchage est effectué en silo.

Duvier et Carmenza préfèrent la méthode traditionnelle certes plus exigeante mais qui donne un café avec de meilleurs qualités gustatives.

Pour finir cette belle après-midi, vous apprendrez à torréfier du café, à le moudre et vous aurez le bonheur de savourer une tasse.

eje cafetero colombie

Si l’après-midi n’est pas encore trop avancé, Duvier et Carmenza vous feront visiter la Cuchilla del Salado, petit village typique construit sur la crête d’une montagne par des colons venus de la région d’Antioquia.

Le soir, Carmenza vous apprendra à réaliser un plat typique de la région et vous terminerez cette journée en faisant une petite partie de domino avec toute la famille.

Duvier et Carmenza sont des hôtes adorables et attentifs. Votre séjour sera sans nul doute aussi extraordinaire que le mien en leur compagnie : immergé totalement dans le mode de vie paisa au rythme de la musique parrandera.

C’est une expérience vraiment inoubliable pour les amateurs de café et même les autres car c’est l’occasion unique de goûter un café d’exception produit avec passion.

Votre séjour dans l’Eje Cafetero vous comblera totalement. Vous serez charmé par la beauté des paysages et par la gentillesse de ses habitants.

Vous souhaitez en savoir plus ?



background

Créez le voyage de vos rêves maintenant en Colombie

Donnez-nous vos envies de voyage en quelques clics
et nous nous occupons du reste !