background

Le Musée de Leymebamba, nord du Pérou

Avant d’arriver au Musée de Leymebamba, il faut d’abord se rendre à Leymebamba.

Leymebamba est un petit village rural du nord du Pérou, situé à moins de 2 heures de route de Chachapoyas. Il est relativement facile d’accès. En arrivant sur sa petite mais charmante Plaza de armas, on se demande qui a pris la décision de construire un musée aussi éloigné de tout, à 2,5 kms du village… Mais aussi perdu soit-il, le Musée de Leymebamba vaut le détour !

Une découverte inattendue à l’origine du Musée

Leymebamba est en fait le village le plus proche de la Laguna des los Condores (à 10h de marche, ça n’est quand même pas la porte à côté !). C’est ici que des paysans ont retrouvé par hasard un véritable trésor archéologique. C’est en travaillant la terre que les habitants ont mis au jour, en 1997, cette importante nécropole. Malheureusement, ces vestiges de la civilisation Chachapoya tombent rapidement aux mains des pilleurs de tombes qui abandonnent finalement le site, déçus de n’avoir pas trouvé de métal précieux. Les archéologues Sonia Guillen et Adriana von Hagen arrivent quelques jours plus tard sur les lieux, à temps pour sauver la nécropole.

Le musée de Leymebamba est rapidement construit, dans l’urgence de trouver un lieu de conservation pour ce trésor. C’est grâce à la collaboration entre les communautés locales, internationales et les équipes d’archéologues que les nombreux objets ont pu être exhumés et que le musée a vu le jour. Celui-ci est construit en respectant les techniques des constructions locales. Son architecture rappelle les maisons rondes typiques de la culture Chachapoya. Son jardin ravira les amoureux de la nature : en saison on peut y admirer de nombreuses espèces d’orchidées.

Musee Leymebamba

A la découverte de la culture Chachapoya

Les fouilles réalisées sur le site de la Laguna de los Condores ont permis d’exhumer une collection impressionnante d’objets funéraires et quotidiens. La majorité correspondent à la période Chachapoya, du XI° au XV° siècle. Une partie est aussi datée de la période Inca-chachapoya qui débute avec la prise de Kuelap aux alentours de 1470.

quipu au musée de Leymebamba

On a notamment retrouvé des Quipu (prononcer Kipou), un système de nœuds complexes. Ils ressemblent à de grands colliers, mais permettent en fait de compter. Ils appartiennent à la période de domination Inca, une civilisation qui ignorait l’écriture !

On expose au Musée de nombreuses céramiques de différentes cultures. Ceci démontre, outre l’influence inca lors de l’invasion du territoire par ces derniers, les échanges “commerciaux” entre les Chachapoyas et les autres habitants notamment du Nord du Pérou.

Dans les cinq salles du musée on trouve également des explications sur les sites archéologiques majeurs de la région. (par exemple les Sarcophages de Karajia). Ils sont reproduits sous forme de maquettes et grandeur nature à l’entrée du musée.

Le trésor du musée de Leymebamba : les momies

La plus impressionnante découverte est la “collection” de plus de 200 momies en excellant état. Pour garantir leur conservation, elles sont exposées dans une salle sombre. La température et le taux d’humidité correspondent à ceux dans le mausolée où elles ont été déposées, il y a de cela près de six siècles.

Momies Musée Leymebamba

Quand on pense momies, on pense forcement Égypte ! Mais les Chachapoyas ont aussi une manière bien à eux de conserver leurs défunts.

La technique a d’ailleurs évolué. Si au début on laissait se décomposer le corps avant d’en faire un “tas d’os” que l’on enveloppait de coton, l’influence inca se fait sentir dans la période suivante.

Le corps est d’abord vidé de ses organes afin de prévenir le pourrissement. Puis on rebouche les orifices avec du coton. Après une période de “séchage”, on place le corps en position fœtale. Finalement on l’entoure de linges avant de placer le tout dans un linceul de coton décoré de différents motifs !

Cette technique permet aux momies de défier les siècles et de nous parvenir avec des cheveux et des dents en bon état.

momie gros plan Leymebamba

Imaginez donc, 600 ans et toutes leurs dents ! Alors, bien que la majorité des corps soit conservée dans leur linceul, les quelques momies visibles suffisent à faire froid dans le dos !

Une dernière salle vous montrera les dangers de la déforestation sur le mode de vie des populations indigènes. En même temps elle met en avance les richesses naturelles de la région.  Elle explique comment on a conservé certaines traditions, en matière de céramique, de tissage ou d’alimentation.

Le Musée de Leymebamba représente une excellente explication sur la culture Chachapoya. Nous la recommandons comme complément utile aux visites que vous pourrez faire en Amazonas auprès des Karajia, Kuelap ou encore Revash.

Vous souhaitez en savoir plus ?



background

Créez le voyage de vos rêves maintenant au Pérou

Donnez-nous vos envies de voyage en quelques clics
et nous nous occupons du reste !