Comment devenir un voyageur responsable ?

13 tuyaux pour le devenir

Vue sur le lac Titicaca

13 conseils pour le voyageur responsable

Nos amis de Ethical Traveler ont fait un listing intéressant de 13 conseils pour devenir un voyageur responsable. Chez Phima Voyages, nous encourageons les voyageurs à être ouverts, informés, et désireux de s’immerger dans d’autres cultures. C’est pour cela que ces 13 conseils nous paraissent parfaits pour vivre des expériences et rencontres pendant votre voyage au nord du Pérou.

La section Blog de Phima Voyages est une mine d’informations sur les endroits à visiter au nord du Pérou. Pour ne pas manquer la parution de nos articles et pour avoir notre Guide Gratuit sur les 10 endroits à visiter au nord du Pérou, cliquez ici.

Lama et enfant

  1. Sachez où va votre argent, et privilégiez les hôtels tenus par leur propriétaire, de même pour les restaurants et boutiques. Essayez de réaliser vos dépenses dans l’économie locale, afin de faire bénéficier directement les gens de votre visite.
  2. Ne donnez jamais des cadeaux à des enfants, uniquement à leurs parents ou professeurs. Quand vous faites des cadeaux à des communautés locales – que ce soient des livres d’école, des ballons, des stylos ou médicaments—il faut d’abord évaluer les besoins réels, et savoir qui peut le mieux redistribuer ces objets.
  3. Avant de visiter un pays étranger, prenez le temps d’apprendre quelques phrases basiques de politesse : phrases de salutation, “s’il vous plaît” et “merci”, et autant de chiffres que vous pouvez apprendre (toutes ces heures sans fin à attendre dans les salles d’attente d’aéroports, ou à bord des trains ou bateaux, sont toutes autant d’occasion pour ce faire). C’est surprenant de voir comment quelques mots peuvent générer un sentiment de bienveillance.
  4. Rappelez-vous les réalités économiques de la monnaie que vous manipulez. Quelques ruppies, baht ou pesos d’une manière ou d’une autre ne vont pas vous ruiner. Ne vous formalisez pas forcément sur le fait que l’on réclame à un visiteur dans le pays duquel se gagne 100 fois l’équivalent du salaire local quelques cents en plus pour une traversée en ferry, une entrée de musée ou un oeuf.
  5. Négociez de façon juste, et en respectant le vendeur. Encore une fois, ayez à l’esprit les réalités économiques de l’endroit où vous vous trouvez. La transaction finale doit laisser tant l’acheteur que le vendeur satisfaits et contents. Marchander pour un taxi ou un tapis fait certes partie de nombreuses cultures; mais cela n’est pas discuter quand une des personnes se sent abusée, rabaissée ou encore arnaquée.
  6. Apprenez et respectez les traditions et tabous de votre pays d’accueil. Chaque culture a ses propres codes, et ils sont souvent suivis très sérieusement. Par exemple, ne jamais toucher la tête d’un enfant Thaïlandais,  ni pénétrer dans la cuisine traditionnelle d’un brahmane ou encore refuser une tasse de kava à Fiji!
  7. Réfreinez votre colère, et cultivez votre sens de l’humour. La colère est un réel souci chez les occidentaux- même le Dalaï Lama en a fait la remarque. C’est un sentiment de satisfaction immédiate, mais cela n’attire jamais le respect des gens ni ne désamorce une situation compliquée. Une touche de légèreté- et un sens de la perspective cosmique— sont infiniment plus utiles. Comme on dit : “Quand tu perds ton sens de l’humour, cela n’est plus drôle”.
  8. Votre séjour sera très différent si vous arrivez déjà avec une connaissance des réalités sociales, politiques et environnementales qu’affrontent les gens que vous rencontrez dans les pays visités. Notre site vous orientera vers de bons descriptifs de la plupart des destinations voyage; Nous vous recommandons également de lire les parties histoire et politique de votre guide de voyage (Lonely Planet, Guide Routard). De nombreux pays proposent également des journaux en anglais
  9. Aprenez à écouter. La capacité à écouter est la base de la diplomatie, que ce soit sur le plan personnel ou international d’ailleurs. Beaucoup de conflits dans le monde surviennent lorsque certains se sentent marginalisés. Alors, d’où que vous soyez, écoutez attentivement – et avec respect – tous les points de vue.
  10. Apprenez à parler. Les ressortissants des pays riches et puissants expriment souvent leurs avis comme s’il s’agissait de la seule vérité acceptable. De tels sermons peuvent provoquer colère et ressentiment. Nous suggérons de tempérer les conversations avec des phrases du genre ” Je pense”, “A mon avis”, plutôt que ” tout le monde sait que…”
  11. La phrase la plus utile que tout voyageur peut apprendre : “Pouvez-vous m’aider s’il vous plaît?”  Rarement, dans n’importe quel pays ou situation, d’autres personnes vous refuseront une demande directe de secours.
  12. Laissez vos préjugés à propos du monde chez vous. Les habitants de notre planète Terre vous étonneront toujours par leur générosité, hospitalité et sagesse. Soyez réceptif à leur amitié, et conscients de notre humanité commune, Soyez ouverts à leur amitié, et conscient de notre condition d’humain, comme des plaisirs et des épreuves que la vie comporte.
  13. N’oubliez jamais la meilleure phrase de Kurt Vonnegut, Jr: “ Les suggestions spéciales de voyage sont des leçons de danse de Dieu.” En d’autres termes: Suivez le courant, et lâchez la bride à votre envie d’aventure!

Vol du Condor Canyon de Colca

 

Source: Ethical Traveler, une ONG qui a été fondée pour “donner du pouvoir aux voyageurs de changer le monde”. Ils cherchent à utiliser le poids économique du tourisme pour protéger les droits de l’homme et de l’environnement.

Pour lire plus d’actrices :


«

Copyrighted Image