S’installer au Pérou

Vécu personnel

 Le Pérou – pays de toutes les possibilités

S’installer pour quelles raisons ?

Le Pérou est un pays en pleine expansion. Il dispose de richesses naturelles et archéologiques, mais également des ressources en minerais et industrie. Quoique sa croissance annuelle ait baissé l’année dernière, il fait quand même toujours parti des pays en Amérique du Sud avec un bon augure pour le futur.

La section Blog de Phima Voyages est une mine d’informations sur les endroits à visiter au nord du Pérou. Pour ne pas manquer la parution de nos articles et pour avoir notre Guide Gratuit sur les 10 endroits à visiter au nord du Pérou, cliquez ici.

Si vous travaillez dans le tourisme, c’est effectivement plutôt facile de s’installer au Pérou. Et si vous cherchez un challenge personnel, venez au Nord du Pérou. La région Amazonas est la région avec le plus de richesses archéologiques de tout le Pérou, elle commence à se développer en matière de tourisme, et donc par conséquent aussi en matière de constructions et infrastructures.

 

Quelles démarches ?

Faire les démarches administratives n’est pas un grand souci. Tout est bien expliqué sur le site internet https://www.migraciones.gob.pe et quand on a tous les papiers en ordre, l’administration fonctionne plutôt bien.

Un petit compte-rendu quand même :

  • Vous rentrez au Pérou avec un visa touristique qui peut aujourd’hui être 3 ou 6 mois. Théoriquement il n’est pas renouvelable et vous n’avez pas le droit de rester plus de 6 mois par an au Pérou. (La pratique est un peu différente…)
  • Pour pouvoir commencer la démarche d’un visa résident (“residente”) au Pérou, il vous faut un contrat de travail. Finalement c’est cela le plus difficile. Il vous faut une entreprise péruvienne qui a au moins 4 employés officiels pour pouvoir vous embaucher à vous, l’étranger. C’est le quota à respecter. Le problème est que le monde du travail au Pérou est encore assez informel, la plupart de gens travaillent plutôt à leur compte ou sans contrat de travail, donc il n’est pas facile de trouver une entreprise qui est aux normes… Pour cette étape, prévoyez l’original de vos diplômes qu’il faut faire certifier par le notaire ici.
  • C’est bon, vous avez un contrat de travail. Il faut maintenant le faire tamponner par le Ministère de Travail. Ceci peut prendre environ une semaine. Ici : Attention au délai ! Vous avez 15 jours (un mois selon la nouvelle loi qui entrera en vigueur en 2016) pour déposer vos papiers pour demander un visa de résident. Jusqu’ici nous avons pu faire nos papiers à Chachapoyas, capitale de la région Amazonas directement, sans nous déplacer. C’est génial, car Chachapoyas étant une petite ville, on peut faire les démarches facilement.
  • Maintenant déplacement à Chiclayo au Ministerio de Migraciones pour la demande du “visa de residente” avec les papiers nécessaires :
    • Reçu du paiement Banco de la Nacion
    • Contrat de travail tamponné par un avocat
    • Copies de passeport
    • Fiche RUC de la société qui vous emploie et qui doit être activo et habido
    • Vigencia de poder du représentant de cette société (à demander à la SUNARP).
  • On dépose le dossier au Ministerio et repart avec un numéro de dossier. Avec ce numéro, prochain déplacement à Lima. Le même numéro avec son “Codigo de verification” vous sert à suivre votre dossier sur Internet sur http://www.migraciones.gob.pe, Tramites en linea. Au fur et à mesure que vous apportez les documents nécessaires aux Migraciones, vous passez des étapes. Bientôt le Carnet!

Visa Perou

  • Mais on n’y est pas encore. D’abord direction Lima : pour la demande du Canje Internacional, la fiche Interpol qu’il faut demander à Interpol, Manuel Olguin s/n cuadra # 6 (Comisaria de Monterrico), Manuel Olguin, Santiago de Surco 15039. Les papiers nécessaires, bien expliqués au https://www.pnp.gob.pe/especiales/interpol1/servicios.html et même en français.
    • Original du passeport
    • Copies du passeport
    • Votre reçu de Banco de la Nacion
    • Demande de l’Intéressé (donc vous) à Interpol (dispo sous le lien ci-dessus)
  • Faire la queue, donner les papiers, passer chez l’odontologue, recevoir un numéro de dossier. Après, c’est au moins 3 jours d’attente. Mais si vous vivez en Province, il est possible de demander à un ami de chercher le document final moyennant un pouvoir. Vous faites un tour chez un notaire et faites un pouvoir ce qui est très commun ici. Et voilà !

 

  • Une fois les papiers d’Interpol en main propre, il faut les envoyer directement aux Migraciones. Attention, vous n’avez que 6 jours travaillés pour ce faire. Maintenant il faut attendre qu’eux rentrent les informations dans le système et que vous voyez cette étape sur le site Internet.

 

  • Ca y est, sur le site de Migraciones, vous avez passé deux étapes. Numéro 3 Evaluacion et numéro 4 Interpol sont passé en Finalizado. Un nouveau onglet, numéro 5 Sub-Director Inmigracion s’est ouvert. Environ 10 jours plus tard, les 7 étapes se montrent validées, sans votre présence, c’est magnifique.

Migraciones Perou

 

  • Maintenant est venu le moment pour retourner à Migraciones Chiclayo pour leur amener les autres documents nécessaires pour demander le Carnet d’estranjeria, à savoir surtout les différents recibos de Banco de la Nacion qui indiquent que vous avez payé 200 USD pour l’emission du Carnet, 20 USD comme taxe annuelle, 15 USD pour la première inscription et environ 50 soles pour le tramite.

 

Je fais remarquer quand même qu’il est possible de créer sa société EIRL par exemple au Pérou, sans être résident ou avoir un carnet de estranjeria. Vous pouvez donc employer directement des Péruviens, mais vous n’avez pas encore de titre de séjour valable qui vous évite de sortir du territoire régulièrement.

Consulter nos articles :


«

Copyrighted Image