Vestiges pré-incas

Sites archéologiques impressionnantes !

Vestiges pré-incas à Cajamarca

Comment y aller ?

Prendre un tour organisé ou bien un transfert privé est la meilleure façon de se rendre à Cajamarca, au Nord du Pérou. Vous pourrez ainsi y visiter les sites archéologiques. Toutefois, il faut savoir que le prix n’est pas le même, la durée de la visite non plus. C’est donc à vous de décider.

 

Quels vestiges pré-incas peut-on voir ?

En plus des monuments coloniaux qu’on peut trouver dans la ville de Cajamarca, il y a beaucoup de vestiges pré-incas à découvrir dans les environs. Nous vous conseillons ici 3 sites archéologiques à voir dans la région.

1. Las Ventanillas de Otuzco

La fameuse nécropole – appelée Ventanillas de Otuzco –  se trouve à 8km de la ville. On y voit comme de grandes niches carrées ou rectangulaires, taillées dans une grande paroi rocheuse d’origine volcanique. On ne sait précisément de quand date la nécropole. Certains spécialistes pensent cependant qu’elle appartient à la culture cajamarca (de 300 à 800).

   Nécropole Culture Cajamarca vestiges pré-incas

2. Cumbemayo

Cumbemayo est un autre site d’importance. Situé à 20km de la ville, il aurait été un centre cérémonial où s’effectuait le culte de l’eau. On pense qu’il est très ancien – environ 1 000 ou 1 500 ans. On peut y observer un aqueduc de 8km de long, 30cm de large et 50cm de profondeur. Il transportait de l’eau en direction de l’océan Pacifique via un canal taillé dans la pierre. Il y a également des pétroglyphes intéressants ainsi que des grottes où des gravures très anciennes ont été découvertes.

    Cumbemayo Cajamarca vestiges pré-incas

3. Kuntur Wasi

Kuntur Wasi représente un fabuleux témoignage de la période pré-incas. Mais ce n’est pas tout ! Il nous montre également un excellent exemple de gestion communautaire. Il s’agissait d’un centre cérémonial avec de grandes terrasses, entourées de blocs de pierres. Ces derniers formaient des escaliers afin de passer d’un niveau à un autre.

A la suite des fouilles initiées en 1988 par l’université japonaise de Tokyo, la cinquantaine de familles qui compose le village protège et gère cet ensemble dont l’origine remonte à plus de 3 000 ans.

    Statue à Kuntur Wasi vestiges pré-incas

Vestiges pré-incas
Noter cet article