Site archéologique des Pyramides de Tucume

Hôtel Los Horcones Tucume Nord du Pérou

Site archéologique des Pyramides de Tucume

Les Pyramides de Tucume se trouvent dans la région de Lambayeque, à 40 km de Chiclayo, la capitale régionale, sur la côte au nord du Pérou. Le paysage dans cette région est aride et sec, interrompu par des oasis vertes d’agriculture, principalement du riz.

Ce site archéologique remarquable s’étend sur un territoire de 220 ha et compte 26 pyramides.

 

La section Blog de Phima Voyages est une mine d’informations sur les endroits à visiter au nord du Pérou. Pour ne pas manquer la parution de nos articles et pour avoir notre Guide Gratuit sur les 10 endroits à visiter au nord du Pérou, cliquez ici.

Pyramide de Tucume, Nord du Pérou

La construction des pyramides

Les Lambayeque étaient d’excellents architectes et constructeurs. Ils ont élevé les premières pyramides de Tucume à partir des années 1 000. On pense que la création de tous les édifices du site s’est étalée sur 4 siècles.

Les pyramides tronquées étaient richement décorées avec des frises qui représentent les dieux et des scènes maritimes. La plus grande pyramide est Huaca Larga : elle fait 700 m de longueur, 270 m de largeur et 30 m de hauteur. Sa terrasse supérieure équivaut à 7 terrains de football. C’est ainsi la plus grande pyramide d’Amérique du Sud.

Par ailleurs, toutes les briques utilisées ont une marque, qui peut être différente. Les civilisations pré-incas n’avaient pas de système d’écriture, mais ils utilisaient des symboles, notamment pour marquer la propriété. Ainsi, ces marques indiqueraient les fabriques d’origine des briques. Il devait y en avoir plus d’une centaine.

Les pyramides ont été construites autour d’une montagne, le Cerro la Raya, surnommé le Purgatoire. Cela viendrait des conquistadors, qui jetaient ceux qui ne voulaient pas se soumettre du haut de cette montagne. Il est intéressant de constater que les pyramides sont aménagées comme les montagnes environnantes.

Comme la région de Tucume est désertique, les Lambayeque ont également construit de longs canaux pour amener l’eau des rivières plus lointaines sur le site.

 

Les habitants des pyramides de Tucume

La culture Lambayeque

Il faut savoir qu’au Pérou, et spécialement au nord du Pérou, les cultures sont beaucoup plus anciennes que la culture Inca. La culture Lambayeque (de 700 à 1400) a pour origine la culture Moche (entre 100 et 700). Elle a hérité de ses talents d’artisan de métal et céramique, mais également de tisserand. En effet, c’est une des civilisations qui a créé les plus belles pièces d’orfèvrerie, travaillant le métal avec adresse.

La civilisation Lambayeque a prospéré en tant que marins et commerçants. La mer était très importante pour elle. En effet, selon la légende, Naymlap serait le fondateur de cette civilisation, à laquelle appartient le seigneur de Sipan. Naymlap serait arrivé sur les côtes de la région Lambayeque sur une embarcation de roseaux tressés avec des nobles et des serviteurs. Certains historiens, dont Thor Heyerdahl, ont émis l’hypothèse que ces gens avaient migré de l’Océanie vers le Pérou. Naymlap prend ensuite le pouvoir dans la vallée de Lambayeque et devient le roi. Ce personnage est représenté dans de nombreux sites archéologiques appartenant à la sphère d’influence culturelle des Lambayeque, mais également sur les tumis en or, les couteaux sacrificiels. Il est toujours présenté avec des yeux bridés et les ailes d’un oiseau de mer.

Selon le chroniqueur Cabello de Balboa (XVIe siècle), le nom Lambayeque serait même un dérivé du nom de ce personnage mythique.

 

Une pyramide sociale

Les pyramides de Tucume n’ont pas été construites pour servir de tombe, contrairement aux pyramides égyptiennes.

Dans leurs salles, les archéologues ont exhumé des restes de nourriture, des os de lamas et des arêtes de poissons : la base de l’alimentation des élites lambayeques. Les fouilles ont également permis de découvrir les restes d’un homme de 35 ans, avec ses bijoux et sa coiffe de plus. C’était donc un des membres de la classe dirigeante de l’époque.

Ainsi, les pyramides de Tucume ont servi de lieu de résidence, de palais pour ces seigneurs. Tucume devait être une ville particulière avec 26 seigneurs au sommet de 26 pyramides. Les archéologues pensent que ces derniers se partageaient le contrôle des différents sites de la vallée.

Le seigneur recevait prêtres et courtisans dans les salles au sommet de leur pyramide. Mais il y avait également des cuisines, des ateliers, des remises et un grand espace à ciel ouvert, sûrement réservé aux cérémonies religieuses.

A l’époque, on pensait que les montagnes avaient des pouvoirs religieux et magiques. En construisant une pyramide, les Lambayeque construisaient une copie de la montagne. Ils pouvaient donc profiter des mêmes pouvoirs surnaturels qui leur permettraient de dompter les forces de la nature. Les seigneurs qui vivaient en haut des pyramides étaient donc considérés comme des demi-dieux, capables de maîtriser ces pouvoirs.

Les dieux siégeaient sur les montagnes et les seigneurs vivaient au sommet des pyramides.

La pyramide sociale n’a jamais été aussi littéralement exprimé : le seigneur se trouve au sommet.

 

L’occupation du site

Il y a sur le site des traces d’occupation allant de la culture de Lambayeque jusqu’à l’occupation Inca. Deux édifices en témoignent particulièrement :

  • la Huaca Larga, construite en adobes recouverts d’un enduit peint
  • le petit Templo de la Piedra Sagrada, qui fournit de nombreuses informations sur les pratiques religieuses lambayeque

 

L’abandon du site

En 2005, les archéologues ont découvert 119 corps qui portaient tous les mêmes marques au niveau des vertèbres cervicales. Il y a donc eu de nombreux sacrifices humains, nécessaires en temps de crise pour apaiser les dieux. Le nombre croissant de sacrifices humains conduit à croire qu’il se passait quelque chose que les seigneurs n’arrivaient pas à maîtriser.

Là, deux théories existent :

  • De nombreux sites ont été abandonnés à cause d’une importante catastrophe naturelle causée par El Niño et qui était considérée comme la colère des dieux. Cela a pu être le cas à Tucume.
  • Ou alors, le site aurait été abandonné à l’approche des conquistadors. Les Lambayeque furent effrayés par les espagnols qui arrivaient sur des animaux qui leur étaient inconnus, des chevaux. Ils les ont alors pris pour des dieux mythologiques.

Les sacrifices étant vains, ils mirent le feu aux pyramides maudites pour les purifier et abandonnèrent la ville. En effet, dans tout le Pérou, le feu était utilisé pour purifier.

 

Le musée de Tucume

Ouvert en 1993, le musée a été créé afin d’expliquer l’histoire de la culture Lambayeque, créatrices des Pyramides de Tucume. La culture Lambayeque s’est ensuite muée en la culture Chimu, qui est à l’origine de la ville en adobe de Chan Chan par exemple.

Le Musée de Tucume s’étend sur 4 salles. Il explique d’une manière ludique la culture Lambayeque, ses coutumes et traditions religieuses, les conditions de vie des habitants et leurs croyances. En effet, ils croyaient à une vie céleste, une vie sur terre et une vie après la mort. Tout ceci est très bien représenté dans de nombreux dessins et reproductions sur des céramiques ou tissus.

On peut également y voir une vidéo didactique avec une reconstitution de la vie des habitants de l’époque. Ceci nous aide beaucoup pour pouvoir mieux imaginer la vie des habitants de la région de Lambayeque.

musee de tucume nord du pérou

Comment y aller ?

  • Depuis Lima, il faut 50 min en avion ou 10 h en bus pour rejoindre Chiclayo.
  • Depuis Trujillo, il faut 15 min en avion ou 3 h en bus pour se rendre à Chiclayo.

De Chiclayo, il faut prendre un transport public pour se rendre à Tucume en 30 min.

Des tours touristiques proposent également des services d’autobus spéciaux pour réaliser différents trajets.

 

A lire également

 

  • Chiclayo : découvrez la capitale de la région Lambayeque
  • Chan Chan : la capitale perdue du royaume Chimu
Site archéologique des Pyramides de Tucume
5 (100%) 1 vote

«

1 Comment

  1. Sophie
    juillet 20th

    vraiment sympa cet endroit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *