Les 20 choses à faire dans la région San Martin

Fleur Moyobamba San Martin

Les 20 choses à faire dans la région San Martin

La région de San Martin est limitrophe à la région Amazonas au nord du Pérou. Son altitude varie de 300 m à Tarapoto (dans la jungle amazonienne) à 2 500 m dans les Andes. Si vous aimez la nature, la région de San Martin est faite pour vous.

La section Blog de Phima Voyages est une mine d’informations sur les endroits à visiter au nord du Pérou. Pour ne pas manquer la parution de nos articles et pour avoir notre Guide Gratuit sur les 10 endroits à visiter au nord du Pérou, cliquez ici.

Les Andes Nord du Pérou

La ville de Tarapoto

Construite au bord du fleuve Shilcayo, la « ville des palmiers » se situe à une altitude de 300 m. La ville est à l’entrée de la région de l’Amazonie et donc de la jungle. Ainsi il y fait chaud et humide.

Ce n’est pas la capitale de la région, la capitale étant Moyobamba. Toutefois, c’est bien la plus grande ville à San Martin. Vous y trouverez donc commerces, petits restaurants et boulangeries, sans oublier une Plaza de Armas !

 

Que faire à Tarapoto ?

  • Tarapoto est une vraie ville. On peut flâner sur sa Plaza de Armas ou dans les magasins en centre-ville. Mais on y trouve aussi beaucoup de cafés, de boulangeries … Ainsi que de nombreux moto-taxis. Cette forme de transport est un art, dont personne ne connaît les règles ! La semaine du 8 au 19 juillet est une semaine festive à Tarapoto, qui commémore la fondation de la ville en 1782 par l’évêque de Trujillo, Baltazar Jaime Martinez de Compagnon y Bujanda.
  • Dans la banlieue, visitez l’usine de chocolat Orquidea, qui produit du chocolat biologique avec 116 petits producteurs. Le cacao est la base de l’économie de la région : San Martin fournit 26 000 tonnes de cacao des 56 000 produites au Pérou.

Notre article complet pour découvrir la fabrique d’Orquidea.

 

  • A 20 min de Tarapoto, vous pouvez voir les pétrographes de Polish. L’origine de ces 5 pierres gravées de bas-reliefs représentant des animaux et des plantes est encore inconnue à ce jour. On suppose que ce serait l’œuvre des Chachapoya.
  • A 1h de Tarapoto, rendez visite à la communauté de Chazuta et découvrez une ferme à cacao.

Notre article complet pour découvrir Chazuta

 

  • Allez explorer les nombreuses réserves naturelles, comme la Cordillera Escalera et ses cascades. Profitez de la nature généreuse de cette région et de ses oiseaux multicolores.
  • Rendez-vous au pied des cascades, nombreuses dans la région. Les plus connues (et par conséquent là où il y a toujours du monde) sont les cataratas de Ahuashiyacu et leurs 40 m de haut, à 2 h de Tarapoto. Moins connue, le début de la randonnée pour la cascade de Carpishuyacu se trouve à 1 h 30 de Tarapoto. Il vous faudra marcher 1 h dans la forêt avant d’arriver au pied de cette cascade et du pont naturel qui traverse son bassin. Elle est certes petite, mais moins visitée.
  • Profiter de la Laguna Azul – la Lagune Bleue – à 2 h de Tarapoto. Vous pouvez y pratiquer des sports nautiques – du bateau au surf – ou simplement vous relaxer. Les guides pourront vous raconter les légendes qui entourent la lagune. Elle se prête bien ainsi pour une excursion à la journée ou pour un week-end. Sur la route du retour, vous pouvez vous arrêter pour faire des bains de boue ou de souffre. Toutefois, il faut savoir que ce lieu est très prisé par les péruviens et par les touristes : il y a donc souvent beaucoup de monde.
  • Pour les amateurs de sensations fortes, il est possible de faire du rafting sur le Rio Mayo. Les courants sont rapides, il faut donc être bien encadré !

Rio Negro, San Martin, Nord du Pérou, Tarapoto

Le village de Lamas, capitale de folklore depuis 2003

Lamas se trouve à 35 min de Tarapoto et se prête donc idéalement pour une excursion à la journée. Tarapoto est une grande ville, bruyante, désorganisée et surtout très chaude. Lamas est bien plus agréable : à 800 m d’altitude, la température y est agréable et nous avons une vue magnifique sur les alentours. Sa population de Quechua-Lamistas, son château et son artisanat ont fait sa renommée.

Ce village est réputé pour ses 3 niveaux :

  • au 1er niveau, donc au plus bas, vivent les indigènes quechuas,
  • au 2e niveau les gens du peuple,
  • au 3e niveau se trouve l’église.

Plaza de Armas de Lamas Nord du Pérou

Que faire à Lamas ?

  • Arrêtez-vous au Fundo Ecoperlacha Cacao, situé à 3 km avant l’entrée du village sur la droite. C’est là qu’est produit un des cacaos les plus fins du Pérou sur une propriété de 1,5 ha. Mais on y cultive aussi des oranges et citrons d’une qualité exceptionnelle. Vous pouvez réserver un tour et tout apprendre sur la production du chocolat – et bien sûr en déguster !
  • Visiter le Musée Chanka, situé au centre-ville : un musée bien fait, lumineux et avec un excellent accueil. Prenez votre temps dans la section mythes et légendes, mise en couleur avec des peintures de peintres locaux, qui est très intéressante. Ouvert tous les jours de 9h à 19h.
  • Découvrez le surprenant château de Lamas de style médiéval. Construit par un italien, il contient une exposition de peintures d’artistes de la région. Mais il est également devenu une attraction touristique en lui-même !

Notre article complet pour découvrir le château de Lamas

  • Rencontrez l’association Warmi Wasi. Vers la partie basse du village, en allant vers la place principale de la communauté indigène, se trouvent ses locaux dans des huttes en bois avec des toits en chaume. Ils nous montrent l’artisanat de leur peuple : bijouterie, tissage, céramique. Cela vaut absolument une visite !
  • Rendez-vous au village de Waqui, qui maintient les traditions d’artisanat quechua-lamista de la région de San Martin au Nord du Pérou. 

Musee à Lamas, Voyage au Nord du Pérou

La capitale de San Martin : Moyobamba

Moyobamba fut la première ville créée par les espagnols en Amazonie en 1540. Elle était le centre politique et diplomatique de la région il y a déjà 100 ans. En effet, les ambassades de France, d’Allemagne et des Etats-Unis se trouvaient à Moyobamba. Cela explique pourquoi cette ville est la capitale, même si elle est plus petite que Tarapoto. Située à 860 m, les températures à Moyobamba sont un peu moins élevées qu’à Tarapoto. Mais il y a autant de merveilles naturelles à découvrir !

Plaza de Armas, Moyobamba Nord du Pérou

Que faire à Moyobamba ?

  • Baladez-vous dans la ville ! Le centre-ville autour de la Plaza de Armas est toujours animé. De plus, les peintures murales donnent aux maisons un air de Caraïbes et de vacances. Rendez-vous dans le quartier de Zarragoza, autour du Punta de Tahuishco, où la culture est mise en avant. Et ne ratez pas le point de vue où vous pourrez admirer la vallée du Rio Mayo.
  • Découvrez les Aguas termales (Bains thermaux), connus pour leurs vertus médicinales et relaxantes. Ils se trouvent à l’extérieur de la ville, en direction de Jepelacio.
  • Admirez les orchidées et bromélies typiques de la région à l’Orquideario de Waqanki, qui se trouve juste avant les Aguas termales.

Notre article complet pour découvrir Waqanki

  • Apprenez-en plus sur les plantes médicinales de la région San Marin au Jardin Botanique.
  • Visitez la réserve naturelle de Tingana. Comme alternative, vous pouvez vous rendre à la réserve de Santa Elena, proche de Rioja (à 20 min de Moyobamba), plus facilement accessible. Dans les deux vous pouvez faire un tour en canoë et voir singes et oiseaux.

Nos articles complets pour découvrir la réserve de Tingana et la réserve de Santa Elena

  • Profiter du paysage autour de Moyobamba : San Martin est luxuriant et vert, exotique et reposant. On y croise champs de riz et d’autres agricultures ainsi que diverses initiatives de conservation des forêts naturelles et des mangroves.

Rizière San Martin Nord du Pérou

Faune et flore

La région de San Martin au Nord du Pérou est connue pour sa diversité de faune et flore.

En saison des pluies (de novembre à juin), les mangroves se remplissent d’eau et inondent les alentours. Quand l’eau se retire, elle laisse alors un splendide terrain de jeux aux oiseaux, insectes et singes.

La diversité des plantes n’est pas moins impressionnante. On y trouve orchidées, bromélies, héliconies et fougères géantes. De nombreux palmiers y poussent également, tel le Palmera Jonda qui nourrit de nombreuses familles avec sa tige très nutritive. Mais vous pourrez voir aussi des plantes et arbres beaucoup plus exotiques comme « L’arbre qui marche ». Les racines de cet arbre s’étendent toujours plus loin, ce qui donne l’impression qu’il se déplace.

Découvrez notre article complet sur la réserve du Breo et sa nature exhubérante.

 

Quelques données sur la région San Martin

  • La région a été fondée le 4 septembre 1905. On lui a donné le nom du libérateur du pays : José de San Martín.
  • Le rio Huallaga est l’un des plus importants de la région. Dans les Andes, il forme l’impressionnant canyon de Pongo de Aguirre.
  • Dans les années 1980, San Martin était la principale zone de production de coca et de base de cocaïne du Pérou. Aujourd’hui, la culture de la coca a été remplacée par des cultures alternatives (le cacao et le café), qui sont des secteurs prospères pour la région.
  • Près de Tarapoto se trouvaient des centres d’opération du MRTA (Mouvement Révolutionnaire Tupac Amaru). La région a été marqué par le conflit armé qui eut lieu entre 1980 et 1992 entre le gouvernement péruvien et les guérillas du Sentier lumineux et du MRTA, qui a provoqué des dizaines de milliers de morts.
  • Le site pré-inca Gran Pajáten est un complexe de bâtiments circulaires, avec des figures de condors, situé à la frontière entre les régions La Libertad et San Martin. Le site a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1990 en tant que site naturel, puis en tant que site culturel en 1992. Pour protéger cet environnement menacé et ces ruines fragiles, le site archéologique et le parc national ne peuvent être visités sans un permis du Ministère de l’Agriculture et de l’Institut National de la Culture.

 

Nos conseils pratiques

Comment y aller ?

  • Tarapoto dispose d’un aéroport national, le troisième aéroport le plus important du Pérou. Il propose des vols pour Lima, Iquitos, Pucallpa, ou encore Chiclayo et Trujillo. Le vol simple de Lima à Tarapoto dure environ 1h15.
  • Depuis Chachapoyas, il faut compter 6h30 de route sans s’arrêter pour rejoindre Tarapoto.
  • Il faut compter 20 h de bus pour faire Lima – Tarapoto.
  • Pour faire Chachapoyas – Moyobamba, il faut un peu plus de 4 h en véhicule privé – et beaucoup plus en combi.

Où dormir ?

Où manger ?

 

A lire également

 

  • Chazuta : découvrez une ferme à cacao
Les 20 choses à faire dans la région San Martin
Noter cet article

«

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *