La Laguna de los Condores, le meilleur trek de la région Amazonas, au Nord du Pérou

La Laguna de los Condores, le Meilleur Trek de la région Amazonas ?

Connaissez-vous la Laguna  de los Condores? Pas encore? La Laguna de los Condores est un lieu fabuleux pour aller explorer des paysages perdus et mythiques. Une destination idéale pour les amoureux de nature, histoire et aventure.

Pourquoi devriez-vous allez à la Laguna de los Condores? Si vous envisagez de visiter le Pérou, je vous conseille d’aller visiter le nord du pays. Il s’agit d’une nouvelle destination touristique, une alternative au sud. Je vous promets, vous l’adorerez. Outre la Laguna de los Condores, il y a beaucoup d’autres endroits à connaître par ici.

La section Blog de Phima Voyages est une mine d’informations sur les endroits à visiter au nord du Pérou. Pour ne pas manquer la parution de nos articles et pour avoir notre Guide Gratuit sur les 10 endroits à visiter au nord du Pérou, cliquez ici.

Trek, Aventure et Histoire

J’ai plein de choses à vous raconter sur cet endroit magnifique et hautement intéressant. Mais je vais avant tout vous présenter le groupe que nous avons créé pour l’expédition et la visite de la Laguna de los Condores. Il y a là trois voyageurs d’Allemagne et deux guides locaux de la petite ville de Leymebamba dans la région Amazonas. En outre d’être d’excellents guides, ils sont bons cuisiniers. Et bien-sûr, moi.

Quand vous décidez de partir à La Laguna de los Condores, il faut savoir que c’est pour 3 jours minimum. Il faut savoir aussi qu’on ne peut réaliser le Trek durant la saison des pluies, trop dangereux. Vous pouvez décider de rester plus longtemps afin d’explorer encore plus. Je vous expliquerai notre périple jour par jour avec quelques explications historiques du site.

 

Notre premier jour : en route pour l’aventure!

Nous nous sommes tous levés très tôt à Leymebamba afin de nous préparer avec tout ce que nous devons emporter. Nous avons dormi dans la maison d’un des villageois avec lesquels nous tavaillons avec Phima Voyages sur un projet de “homestay” dans cette charmante petite ville de Leymebamba

Le chemin jusque la Laguna de los Condores compte 40 kilomètres, rien de moins. La plus proche et accessible ville est donc Leymebamba. Nous sommes à présent tous prêts.

A cheval vers la Laguna de los Condores

Nous démarrons notre périple à 7 heures du matin et arriverons le soir à la laguna de los Condores vers 18 heures. Au départ, nous voulions tous marcher, mais il est recommandable de faire le trajet à dos de cheval et de ne marcher qu’à la fin. C’est suffisamment physique, ne vous inquiétez pas.

Le chemin devient de plus en plus difficile. Il pleut et il fait froid. Les 10 premiers kilomètres, nous faisons le chemin à cheval. Mais ensuite nous devons marcher car le chemin est devenu glissant et dangereux.

Une pause méritée

Vers midi nous faisons une halte pour déjeuner et refaire le plein d’énergie. Nous mangeons des fruits, du chocolat et 2 sandwiches offerts par nos guides.

Il nous reste encore 20 kilomètres, et nous sommes trempés et transits. Nous traversons de magnifiques forêts et paysages bien au-delà de 3.000 mètres d’altitude. Beaucoup de brouillard ce jour-là nous empêche d’apprécier pleinement le panorama. Sans guide, il est tout simplement impossible de trouver son chemin. Ma recommandation sera de toujours être accompagné d’un guide local de l’association de tourisme jusque la Laguna de los Condores.

Nous commençons tous à être fatigués et à demander régulièrement : Il reste beaucoup encore? On est proche? Encore 20 minutes quand nous entendons un des guides dire, “nous sommes arrivés”.

Nos visages doivent refléter la joie et la fierté car enfin nous sommes arrivés.

La nuit est froide. On est en altitude. La seule chose qui nous intéresse est d’être le plus proche du feu et boire quelque chose de chaud. Les guides préparent à dîner pour tout le monde. C’est une délicieuse omelette avec des pâtes et du thé. La cabane où nous logeons compte 6 pièces, chacune avec 4 lits où les visiteurs se reposent habituellement.

repas à la cabane Laguna de los condores

 

Deuxième jour : journée d’observation

Après le petit-déjeuner, nous partons visiter  la Laguna de los condores et les Mausolées qui se trouvent autour de celle-ci. Nous quittons notre cabane vers 8 heures du matin pour ne revenir que vers 17 heures.

Après seulement 10 minutes  de marche de la cabane, vous arrivez un point de vue sur la Laguna de los condores. Vous êtes à 2.900 m d’altitude.

Pour atteindre le lac même, vous devez encore marcher une quinzaine de minutes. Ce lac est entouré de beaux paysages, des forêts encore vierges avec une grande diversité de faune et de flore.

L’aventure a déjà bien démarré, mais il reste encore beaucoup… Nous traversons le lac à la rame, le spectacle autour de nous est tout simplement incroyable et magique. La Laguna de los Condores mesure 3,5 kilomètres de long, et entre 80 et 100 mètres de profondeur. A flanc de falaise, on aperçoit des preuves de tombes mais on ne peut les voir qu’à une certaine distance.

Sur la Laguna de los condores

 

Pour parvenir aux Mausolées, il faut travailler dur!

Nous pagayons durant 20 à 30 minutes pour atteindre l’autre côté du Lac, d’où nous pouvons monter jusqu’au Mausolées. Nous grimpons plus de 100 mètres à travers les bois. Parfois nous avons besoin de cordes afin de poursuivre l’ascension. Au bout de 50 minutes, nous parvenons aux Mausolées, fatigués mais heureux de cette nouvelle expérience.

Des Mausolées, nous pouvions voir toute la vallée et ce lac magnifique. Nous avons bien profité de l’endroit, pris des photos et un visiteur allemand a posé quelques questions:

Pourquoi cet endroit s’appelle-t-il La Laguna de los Condores?

Selon les références connues, le premier à avoir utilisé le nom de “Laguna de los Condores” fût l’explorateur Gene Savoy vers 1970. Lui et une équipe de plongeurs explorèrent le lac à la recherche de possibles trésors immergés. Il n’y a pas de condors par ici. A la demande des autorités, on changea le nom en “laguna de las Momias” en 1997. Actuellement, les gens de la région et les touristes utilisent toujours le nom de “Laguna de los condores”.

Qui construisit les Mausolées?

La Laguna de los Condores faisait partie du territoire Chilchos, un groupe de ayllus “tribus”. Ils faisaient partie de la culture Chachapoyas (800 à 1470 de notre ère). Au nord du lac il y a un site archéologique connu comme Llaptacocha “village dans le lac”. Les fouilles archéologiques ont démontré qu’il s’agissait d’une zone résidentielle occupée par ce groupe ayllus ou “tribu”. Ce site pourrait dater des années 1200 de notre ère, soit contemporain des mausolées. Les recherches autour du Lac ont démontré qu’il y avait d’autres sites funéraires intacts et des installations résidentielles.

En outre, il faut compter deux autres lacs tout proches : Quintecocha et El Plomo, avec de nombreux vestiges de sépultures et de maisons. Mais pour les visiter, il faut partir plus que 3 jours.

Comment découvrit-on cet endroit?

Un groupe d’agriculteurs découvrit les mausolées de la Laguna de los Condors en Novembre 1996. Le même groupe profana les mausolées, ouvrit le sépultures, fardeaux funéraires à coups de machettes à la recherche d’hypothétiques trésors.

Les autorités de Leymebamba furent informées des activités illégales de ce groupe et purent identifier et récupérer de nombreux objets dérobés. On put récupérer des tissus, des poteries, des assiettes en bois et autres fardeaux funéraires.

En 1997, la fondation bioanthropologique Pérou Centre Mallqui put réaliser le projet d’aller étudier le site. Il fût rapidement décidé qu’en raison de nombreux facteurs, les objets devaient être transférés à Leymebamba.

 

devant les Mausolées

 

Que trouvèrent les scientifiques dans les Mausolées?

Les objets retrouvés à La Laguna de los Condores représentent quelques 2300 objets archéologiques, parmi lesquels se détachent les fameuses 219 momies.

Suivant les études menées sur les objets découverts, on a pu délimiter 3 périodes :

  • Chachapoyas (800-1470 de notre ère)
  • Chachapoyas-Inca (1470-1532 de notre ère), et
  • première période coloniale (1532-1570).

Les Incas conquirent  le territoire Chachapoya et utilisèrent les mausolées pour placer à leur tour leurs morts.

crâne Laguna de los condores

 

Incroyables Momies

Des momies! Les recherches semblent démontrer que les Chachapoya n’embaumaient pas leurs morts. Les techniques d’éviscération et d’embaumement semblent bien avoir été introduites pas les Incas à une époque plus récente.

  • A l’époque Chachapoya, le corps était laissé aux éléments afin que les tissus, les organes, muscles et la peau se décomposent. Ce qui restait, les os principalement étaient mis ensemble comme un paquet et emballés dans du tissu de coton. On décorait le fardeau avec des broderies ou encore des frises géométriques. De plus, un visage était brodé sur la partie supérieure et on ficelait le tout avec une corde tressée.
  • A l’époque Inca, les corps des morts étaient éviscerés et embaumés. Une fois la peau préparée, on enveloppait le corps, la momie et on la décorait comme le faisaient avant les Chachapoya.

La conservation des restes humains retrouvés à la Laguna de los Condores est extraordinaire, malgré l’environnement si humide et la succession des saisons de pluies. Les mausolées ont su conserver un micro-climat frais et sec, qui a contribué à la conservation des restes organiques ou biologiques.

 

 

Et l’aventure se poursuit…

Il  est à présent temps de retourner au bateau, cette journée est nuageuse et humide. Sur les rives du lac, nos guides préparent une délicieuse salade de thon. Après déjeuner, nous partons pour une promenade en bateau sur le Lac. On s’est beaucoup amusé car on a essayé de pêcher.

Un des guides nous dit qu’il nous fallait attraper des poissons, que sinon nous ne pourrions dîner! Je rame et les autres pêchent. Bon ok, je ne suis pas très bon à la rame, j’ai failli rentrer dans un arbre. Vous vous demandez si on a attrapé des poissons? Je vous dirai juste qu’on a dîné de l’excellente truite frite.

Le jour tire à sa fin. Nous sommes tous fatigués et avons besoin de repos. C’était vraiment une journée fantastique, il n’a pas plu, même si le temps était nuageux. Allez, il est temps d’aller se coucher, à demain…

 

 

Dernier jour: il est temps de retourner

Les chevaux sont prêts, nous avons déjà pris le petit-déjeuner, tout est prêt pour le départ et le retour. Il est l’heure. La tête remplie de souvenirs, chaque minute nous éloigne un peu plus de cet endroit si beau et intéressant.

Nous partons à 7 heures le matin. Heureusement au moins aujourd’hui, il ne pleut pas. Mais le trajet demeure difficile. Les 5 ou 6 premiers kilomètres, nous partons à cheval. Nous devons ensuite marcher durant plus de 2 heures. Du haut du point de vue, nous pouvons du regard embrasser toute la vallée et le Lac. C’est vraiment magnifique et spectaculaire.

Les Montagnes et les forêts de pierres forment notre scène d’adieu. De magnifiques paysages recouverts par les nuages bas nous sont révélés durant la journée.

Nous faisons une halte pour déjeuner, la dernière que nous passerons ensemble. Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il s’agit vraiment d’une incroyable expérience, mais également que c’est très difficile.

Le retour est plus rapide que nous ne pensions. Nous arrivons à 15 heures. De nouveau bien fatigués, nous allons visiter le musée de Leymebamba. C’est là que vous pouvez voir les objets qui ont été récupérés de la Laguna, avec bien-sûr les fameuses momies. Si vous voulez en savoir plus, lisez l’article sur le Musée de Leymebamba

 

Le Trek à la Laguna de los Condores, vraiment un grand moment

Cela fût une belle expérience pour tout le monde, mais tout le monde s’est accordé sur une chose: c’était difficile. La marche est lourde, on peut y aller à dos de cheval, mais cela reste difficile de par le terrain. Si vous êtes des amoureux d’aventure outdoor et désirez une nouvelle expérience, ce voyage est fait pour vous.

Comment y aller?

Jusque Chachapoyas

Vols au départ de Lima

  • Chachapoyas: Atsa Airlines. Durée vol : 1heure30 les mardis, jeudis et samedis depuis peu (attention on ne peut prendre que 10 kilos de bagages, et un bagage à main ridicule).
  • Jaen: LATAM Airlines. Durée : 1 h 25 minutes. restent à parcourir 3h30 par voie terrestre jusque Chachapoyas tout de même.
  • Tarapoto: Peruvian, Viva Air, StarPerú etd LATAM Airlines. Durée 1 h 10.

Vols au départ de  Tarapoto

  • Tarapoto à Chachapoyas: des lundis aux samedis (petits aéronefs de 9 places, là aussi maximum de 10 kilos de bagages). Durée du vol : 25 minutes.

Bus de:

  • Lima: Movil Bus et CIVA Bus, le voyage dure entre 22 – 24 heures.
  • Trujillo: Movil Bus est la seule compagnie à assurer la liaison à Chachapoyas. Le voyage prend 13-14 heures.
  • Chiclayo: Movil Bus, GH Bus, CIVA, Cruz del Sur et le voyage dure 9 heures.
  • Cajamarca: Virgen del Carmen minibus et le voyage dure 8-9 heures.
  • Jaen: Día Bus et des colectivos (minibus) et le voyage dure 3 heures et 30 minutes.
  • Tarapoto: Día Bus et Turismo selva (minibus) et le voyage prend encore minimum 8 heures.

Jusque Leymebamba

  • Du Terminal terrestre de Chachapoyas, vous pouvez emprunter un colectivo ou minibus jusque Leymebamba jusqu’à 16 h 00. Durée trajet : environ 2 heures. N’oubliez pas de vous rendre à Leymebamba le jour précedent le trek car ce dernier débute de bonne heure.

Les meilleurs mois pour visiter la Laguna

  • Il est recommandé de visiter la Laguna de los Condores entre les mois de juin et septembre. Il est même des périodes où on vous refusera l’accès ainsi que de vous accompagner, trop dangereux. Ce sont les mois de saison de pluie.

Recommandations

Si vous prévoyez de visiter la Laguna de los Condores, il vous faut vraiment savoir que la route est très exigeante et requiert un gros effort physique. Vous devrez considérer également le suivant:

  • Toujours aller avec un guide local.
  • Porter de bonnes chaussures de trek montantes ou des bottes en caoutchouc.
  • Prévoir un sac de couchage.
  • Des vêtements chauds et du change pour en-dessous.
  • Des bâtons de marche.
  • Vêtements de pluie.
  • Barres de chocolat et barres de céréales énergisantes.
  • Anti-moustiques.
  • Pilulles contre le mal d’altitude (“soroche”).
  • Lampe de poche, des piles de rechange (vous n’aurez pas de courant électrique).

A lire aussi

 

Cet article a tout d’abord été édigé en anglais par Jhon Yelsin Garcia, guide chez Phima Voyages.

La Laguna de los Condores, le meilleur trek de la région Amazonas, au Nord du Pérou
5 (100%) 1 vote

«

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyrighted Image