7 choses à savoir sur Gocta

771 m de chutes en deux fois !

Gocta et Cocachimba Phima voyages

7 choses à savoir sur Gocta

La cascade de Gocta se situe dans la région Amazonas, au Nord du Pérou. Elle est considérée comme étant l’une des plus hautes du monde et n’a été donnée à connaître qu’en 2006 par l’Allemand Stefan Ziemendorff.

La section Blog de Phima Voyages est une mine d’informations sur les endroits à visiter au nord du Pérou. Pour ne pas manquer la parution de nos articles et pour avoir notre Guide Gratuit sur les 10 endroits à visiter au nord du Pérou, cliquez ici.

 

1.La découverte de Gocta

En 2002, c’est l’Allemand Stefan Ziemendorff qui a pour la première fois remarqué cette merveille de la nature.

Stefan est un chercheur et expert en momies. Il a d’ailleurs écrit plusieurs articles sur la relation entre les momies de la culture Chachapoya et des peintures de Gauguin ou de Munch.

Il était à la recherche de sarcophages situés dans la région Amazonas quand il a aperçu au loin une chute d’eau. Intrigué, il est revenu quelques années plus tard pour se rendre au pied de la chute. Pour se faire, il se rendit au village de Cocachimba et demanda aux habitants s’ils pouvaient l’y conduire. Or il fut difficile de trouver quelqu’un pour l’accompagner en raison des légendes qui entourent la chute.

Un petit groupe le conduisit à Gocta. Toutefois, seul Telésforo Santillán l’accompagna jusqu’au pied de la chute. Impressionné, Stefan Ziemendorff la fit mesurer. En février 2006, lors d’une conférence de presse, on a publié sa taille officielle de 771 mètres, cumulant les deux chutes.

   Gocta Stefan Ziemendorff

Insolite !

Les habitants locaux ne s’étaient pas rendus compte qu’ils avaient une des chutes les plus hautes du monde juste à côté de chez eux.

2.D’où vient le nom Gocta ?

On ne sait pas exactement quelle est l’origine du nom Gocta. Plusieurs théories circulent dans la région.

Une version dit que c’est à cause du bruit que font les singes qui vivent dans la forêt autour de Gocta : ‘gog, gog, gog’. Cette interprétation est une des plus récentes.

Toutefois, il faut savoir que dans la région des Chachapoya, plusieurs fleuves et cascades ont un nom qui se termine en -gote ou -gota. Le linguiste australien Gerald Taylor pense que cela signifie ‘rivière’ ou ‘eau’. Par ailleurs, d’autres cascades dans la même province de Bongara portent également le nom de Gocta. Cela soutiendrait cette hypothèse selon laquelle Gocta serait d’origine chachapoya.

Quoi qu’il en soit, Gocta est le nom ancestral de la chute – et non Chorrera comme on peut parfois le lire sur internet.

 

3.Gocta, la 3e chute la plus haute du monde ?

Les chutes de Gocta tombent de manière impressionnante sur 2 niveaux. Leur hauteur totale est de 771 m.

Les locaux affirment qu’il s’agit de la 3e chute la plus haute du monde. Cela correspondrait au classement du National Geographic, qui autorise les interruptions dans la chute.

Selon la World Waterfall Database, les chutes de Gocta sont plutôt les 15e plus hautes du monde. Ce classement serait obtenu en prenant seulement en compte les chutes dans leur totalité.

Gocta, Cocachimba

4.La nature sur le chemin pour Gocta

Pour arriver aux chutes d’eau de Gocta, il faut traverser la forêt de nuages qui les entoure.

Par ailleurs, la végétation y est luxuriante et unique. Orchidées, bromélies et autres fleurs et plantes exotiques se trouvent juste sur le chemin. Si vous arrivez tôt le matin – vers 6h du matin – ou restez tard le soir, vous aurez peut-être la chance de voir le Colibri à Queue de Spatule – unique au monde – ou le fameux Coq de roches – typique de la région et oiseau officiel du Pérou.

Cela donne une ambiance mystique au trek.

Sur le chemin, vous pourrez également admirer jusqu’à 22 chutes d’eau – surtout durant la saison des pluies, notamment entre février et mai.

A savoir

La forêt qui mène vers Gocta est un écosystème fragile et menacé par les agriculteurs locaux qui la brûlent quand ils ont besoin de renouveler leurs terres agricoles.

Aujourd’hui, une grande partie de la forêt est en possession communale et est protégée. Une association de jeunes a par exemple replanté des arbres le long du chemin.

5.Comment se rendre à Gocta ?

Pour faire la randonnée aux chutes d’eau de Gocta, vous partez de Chachapoyas, la capitale de la région Amazonas. Vous pouvez prendre un combi ou un transport privé.

Vous avez alors le choix entre 2 points de départ :

Par Cocachimba

Cocachimba se trouve à 1 h de voiture de Chachapoyas, à une altitude de 1 800 m.

Une fois au village, que ce soit San Pablo ou Cocachimba, n’oubliez pas de régler votre droit d’accès au bureau de l’association de tourisme. Il s’élève à 10 soles (3 euros). Il permet d’entretenir les chemins menant à la chute. Précieux donc!

il y a 5 km à parcourir pour arriver au pied de Gocta. Le chemin est vallonné : les premiers 2 km sont assez difficiles, surtout au retour, enchainant de fortes montées et descentes. Cette randonnée est considérée comme modérée et vous prendra entre 2 h et 2 h 30 aller. Il en sera de même pour le retour.

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire les 3 premiers km à cheval pour 40 soles – l’aller-retour. On vous facturera un tout petit peu moins un trajet simple. Et oui, après la partie cheval, il vous restera à marcher 2 kilomètres ou 40 minutes environ.

Plus on avance sur le chemin, plus on s’approche et plus on se rend compte de la hauteur de la cascade. A partir d’un moment, on ne voit plus que la 2ème chute qui mesure 540 m.

 

Par San Pablo

San Pablo se trouve également à 1 h de Chachapoyas.

La randonnée au départ de San Pablo vous conduira au 1er niveau de la chute. Il vous faudra, comme pour le côté Cocachimba, environ 2 h et 2 h 30 pour y aller.

Vous passerez à côté de champs de cannes à sucre et de maïs et traverserez la forêt de nuages. Vous pourrez également voir des ruines chachapoya et vous arrêter au mirador depuis lequel vous pourrez admirer toute la cascade.

Les villageois seront également ravis de vous louer des chevaux pour y aller et vous guider. A San Pablo, la promenade à cheval vous mènera plus loin qu’à Cocachimba, à seulement quelques minutes du pied de la 1ière chute.

Trekking Amazonas

6.Les légendes autour de Gocta

La chute attire et effraie à la fois. Cela est sûrement à l’origine des légendes qui entourent Gocta. Ces dernières maintenaient les habitants loin de la chute.

La légende du serpent géant

Selon une légende, il y aurait dans le puits principal de la chute une bassine en or jalousement protégée par un énorme serpent.

La légende de la sirène blonde

Selon cette dernière, Guillermo avait pris l’habitude d’aller discuter avec la sirène qui se trouvait aux abords de la chute. Pour le remercier de lui tenir compagnie, la sirène lui offrait des bijoux qu’il cachait précieusement. Un soir, il rentra chez lui sans avoir vidé ses poches et sa femme trouva ces parures étincelantes. Rongée par la jalousie, elle préféra ne rien dire et suivit son mari. A sa grande surprise, il se dirigea vers la chute et elle le vit retrouver la sirène. Explosant de jalousie et de rage, elle se dirigea vers eux. Le bruit que fit les pierres qui tombèrent sur son passage effraya la sirène, qui plongea au plus profond de la cascade, entraînant Guillermo avec elle. On n’a alors plus jamais vu Guillermo, ni la sirène aux cheveux blonds.

Une autre version veut que la sirène charme les hommes du village et les entraîne au fond de la cascade pour les tuer. Cela n’indique pas pour autant qu’une femme qui s’y aventure seule soit plus en sécurité.

7.Où manger et dormir ?

Où manger ?

  • Vous pouvez emmener un pique-nique au pied de la chute. Bien entendu, ne laissez aucun déchet derrière vous.
  • A Cocachimba se trouvent des restaurants de bonne qualité. Nous vous conseillons par exemple le Colibri, où vous pourrez goûter de bons plats locaux.
  • L’offre est nettement moins fournie sur San Pablo. Nous citerons le restaurant turistico Gocta de la senora Gilda.

Où dormir ?

  • Gocta Lodge, à Cocachimba : bel hôtel qui possède 18 chambres et offre une vue sur la cascade. Il est connu pour la photo de la piscine avec Gocta en arrière-plan. Attention : il faut réserver en avance !
  • Gocta Natura, à Cocachimba : hébergement haut de gamme tenu par Rocio, les bungalows ont vu sur la cascade comme il se doit. La propriétaire gère une organisation non gouvernementale qui s’occupe aussi de donner des cours d’anglais aux guides et à l’école du village, des cours d’alimentation équilibrée et qui aide les femmes à trouver des sources de revenu supplémentaires comme le tissage.
  • Sacha Puyo, face à la cascade, la maison de Rafael, ce sont deux chambres uniquement. Vous apprécierez un accueil très personnalisé.
  • Vous pouvez également dormir chez certains habitants qui proposent de louer une chambre

 

Gogta Lodge

A lire également

 

  • Chachapoyas : découvrez notre guide complet sur la capitale de la région Amazonas et ses environs
7 choses à savoir sur Gocta
4.8 (96%) 5 votes

«

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyrighted Image